"Félicitations Jennifer pour ton parcours", a d'entrée dit Naomi Osaka au moment de soulever la Daphne Akhurst Memorial Cup. "Je savais après notre demie à l'US Open que tu allais être un problème et j'avais raison", a-t-elle ajouté en souriant, précisant qu'elle a vu son adversaire du jour "grandir ces derniers mois". Avec sa petite voix fluette, Osaka a également tenu à remercier son équipe, emmenée par le coach belge Wim Fissette. Victorieuse du dernier US Open joué à huis clos, la Japonaise de 23 ans a apprécié le retour des fans autour des courts. "J'ai joué mon dernier Grand Chelem sans supporters et pouvoir bénéficier à nouveau de toute cette énergie signifie énormément. Merci beaucoup d'être venus. Jouer un majeur est un privilège à l'heure actuelle. Merci à toutes les personnes qui rendent ça possible." De son côté, Brady n'a pas manqué de féliciter vivement Osaka pour son quatrième sacre en Grand Chelem. "C'est incroyable ce que tu fais pour le jeu, tu es une inspiration pour nous toutes. J'espère que toutes les jeunes filles te regardent à la maison et sont inspirées par ce que tu fais", a lancé l'Américaine de 25 ans. Brady a aussi remercié Craig Tiley, directeur du tournoi, elle qui a passé quatorze jours en quarantaine à son arrivée en Australie. "Il a fait tout ce qui était possible, j'ai vraiment apprécié ce qu'on a fait pour moi." Après sa première à ce stade d'un tournoi majeur, l'Américaine "espère qu'il y en aura encore". Sur un ton humoristique, elle a aussi adressé un message à sa mère, "sûrement en train de pleurer devant sa télévision". "Je suis sûre que ta maman est fière de toi", lui a répondu Osaka, 2e mondiale lundi. (Belga)

"Félicitations Jennifer pour ton parcours", a d'entrée dit Naomi Osaka au moment de soulever la Daphne Akhurst Memorial Cup. "Je savais après notre demie à l'US Open que tu allais être un problème et j'avais raison", a-t-elle ajouté en souriant, précisant qu'elle a vu son adversaire du jour "grandir ces derniers mois". Avec sa petite voix fluette, Osaka a également tenu à remercier son équipe, emmenée par le coach belge Wim Fissette. Victorieuse du dernier US Open joué à huis clos, la Japonaise de 23 ans a apprécié le retour des fans autour des courts. "J'ai joué mon dernier Grand Chelem sans supporters et pouvoir bénéficier à nouveau de toute cette énergie signifie énormément. Merci beaucoup d'être venus. Jouer un majeur est un privilège à l'heure actuelle. Merci à toutes les personnes qui rendent ça possible." De son côté, Brady n'a pas manqué de féliciter vivement Osaka pour son quatrième sacre en Grand Chelem. "C'est incroyable ce que tu fais pour le jeu, tu es une inspiration pour nous toutes. J'espère que toutes les jeunes filles te regardent à la maison et sont inspirées par ce que tu fais", a lancé l'Américaine de 25 ans. Brady a aussi remercié Craig Tiley, directeur du tournoi, elle qui a passé quatorze jours en quarantaine à son arrivée en Australie. "Il a fait tout ce qui était possible, j'ai vraiment apprécié ce qu'on a fait pour moi." Après sa première à ce stade d'un tournoi majeur, l'Américaine "espère qu'il y en aura encore". Sur un ton humoristique, elle a aussi adressé un message à sa mère, "sûrement en train de pleurer devant sa télévision". "Je suis sûre que ta maman est fière de toi", lui a répondu Osaka, 2e mondiale lundi. (Belga)