L'Italien Antonio Cairoli (KTM) a bouclé la seconde manche à une modeste quinzième place. Huitième au général, il a hypothéqué pratiquement ses dernières chances dans la course au titre mondial. Par contre, Herlings, qui n'est plus qu'à 6 points de la couronne mondiale, pourrait et devrait être couronné devant son public lors de l'avant-dernière manche à Assen. "Je serai sacré champion du monde chez moi, à Assen", avait-il proclamé voici deux mois. Désormais, il est quasi certain de tenir cette promesse.Desalle semble parti pour terminer troisième. Herlings, qui en est à sa deuxième saison en MXGP, a déjà été trois fois champion du monde en MX2. Jamais un Néerlandais n'a remporté le titre dans la catégorie reine. Jeremy Van Horebeek (Yamaha) a fini cinquième, Julien Lieber treizième et Kevin Strijbos quatorzième. La situation pour l'obtention du titre en MX2 a singulièrement rebondi en Turquie. Alors que Jorge Prado Garcia paraissait creuser l'écart qui le séparait de son rival Pauls Jonass. Le Letton a réagi ce week-end et creuse l'écart qui le sépare de l'Espagnol à 24 unités. Brent Van Doninck (Husqvarna) s'est classé treizième. (Belga)

L'Italien Antonio Cairoli (KTM) a bouclé la seconde manche à une modeste quinzième place. Huitième au général, il a hypothéqué pratiquement ses dernières chances dans la course au titre mondial. Par contre, Herlings, qui n'est plus qu'à 6 points de la couronne mondiale, pourrait et devrait être couronné devant son public lors de l'avant-dernière manche à Assen. "Je serai sacré champion du monde chez moi, à Assen", avait-il proclamé voici deux mois. Désormais, il est quasi certain de tenir cette promesse.Desalle semble parti pour terminer troisième. Herlings, qui en est à sa deuxième saison en MXGP, a déjà été trois fois champion du monde en MX2. Jamais un Néerlandais n'a remporté le titre dans la catégorie reine. Jeremy Van Horebeek (Yamaha) a fini cinquième, Julien Lieber treizième et Kevin Strijbos quatorzième. La situation pour l'obtention du titre en MX2 a singulièrement rebondi en Turquie. Alors que Jorge Prado Garcia paraissait creuser l'écart qui le séparait de son rival Pauls Jonass. Le Letton a réagi ce week-end et creuse l'écart qui le sépare de l'Espagnol à 24 unités. Brent Van Doninck (Husqvarna) s'est classé treizième. (Belga)