Le match avait tourné au vinaigre en début de deuxième mi-temps pour les Rouches, lorsque l'arbitre Jan Boterberg a sorti un (premier) carton rouge de sa poche, pour le brandir sous le nez de leur capitaine Mpoku, qui venait de labourer le tibia de Benjamin Van Durmen avec les crampons de sa chaussure.

Carcela a également dû regagner prématurément le vestiaire, mais tout en fin de match, après un tackle sur la cheville du capitaine local, Dimitri Mohamed, lequel a également quitté le terrain, mais en civière.

Ces brutalités qui feront l'objet de sanctions, n'ont pas empêché le Standard, pourtant en nette infériorité numérique, d'égaliser dans le temps additionnel grâce à Maxime Lestienne.

S'ils acceptent les suspensions, Mpoku et Carcela manqueront le Clasico de dimanche contre Anderlecht, le choc des quarts de finale de la Coupe contre l'Antwerp, mercredi prochain, et le déplacement à Waasland-Beveren, le 21 décembre.

Ils comparaîtront mardi devant la Commission des litiges, dans le cas contraire...

Le match avait tourné au vinaigre en début de deuxième mi-temps pour les Rouches, lorsque l'arbitre Jan Boterberg a sorti un (premier) carton rouge de sa poche, pour le brandir sous le nez de leur capitaine Mpoku, qui venait de labourer le tibia de Benjamin Van Durmen avec les crampons de sa chaussure. Carcela a également dû regagner prématurément le vestiaire, mais tout en fin de match, après un tackle sur la cheville du capitaine local, Dimitri Mohamed, lequel a également quitté le terrain, mais en civière. Ces brutalités qui feront l'objet de sanctions, n'ont pas empêché le Standard, pourtant en nette infériorité numérique, d'égaliser dans le temps additionnel grâce à Maxime Lestienne. S'ils acceptent les suspensions, Mpoku et Carcela manqueront le Clasico de dimanche contre Anderlecht, le choc des quarts de finale de la Coupe contre l'Antwerp, mercredi prochain, et le déplacement à Waasland-Beveren, le 21 décembre. Ils comparaîtront mardi devant la Commission des litiges, dans le cas contraire...