Après être passé par Lille, Saint-Etienne et l'Olympiakos, Kevin Mirallas a pris la décision de poser ses valises à Liverpool, en Angleterre. Il a rejoint le club d'Everton pour une durée de quatre ans et en échange de plus de 7,5 millions d'euro.

À Everton, Mirallas évoluera aux côtés d'un autre Diable Rouge en la personne de Marouane Fellaini. Il débarque à Goodison Park pour combler le transfert de Tim Cahill, parti aux New York Red Bulls. Le deuxième club de Liverpool, dont la situation financière demeure bancale, s'est permis ce transfert grâce à la vente de Jack Rodwell à Manchester City pour la coquette somme de 15 millions.

Quant à l'ancien meilleur joueur et buteur du championnat grec, il s'est déclaré "heureux" de son transfert chez les Toffees. "Everton est un grand club, c'est une énorme opportunité pour moi", a expliqué Kevin Mirallas sur le site du club. "Cela fait un moment que je sais qu'Everton me suis. Après avoir discuté avec David Moyes (le manager du club), j'ai compris que c'était une chance pour moi."

Sa polyvalence comme atout

"Il va apporter de la qualité dans l'équipe et nous donner plus d'options", analyse Moyes au micro du club. "Nous avons perdu quelques joueurs et sa venue va faire du bien. Sa polyvalence sera un atout. Je pourrai me permettre de le bouger au fil du match. On le testera afin de voir à quelle position il convient le mieux à Everton."

Malheureusement, Kevin Mirallas devra s'asseoir en tribune ce lundi pour le match face à Manchester United, son transfert ayant été conclu trop tard. "Je suis impatient", déclare l'intéressé. "Cette rencontre me permettra de voir ce qu'est réellement la Premier League."

Plus habitué au terrain qu'à la tribune, l'ex-joueur phare de l'Olympiakos aura certainement besoin d'un peu de temps pour s'adapter à sa nouvelle équipe et au championnat anglais avant de faire des étincelles. "Il est intelligent et c'est surtout un bon gars. Il n'aura pas de problèmes d'intégration", pense Marouane Fellaini. Des propos que le manager d'Everton, David Moyes, tient à tempérer : "la Premier League est très différente de la Grèce. Il faudra être patient avec Mirallas. Je le laisserai prendre son temps en ne lui en demandant pas trop au début. On verra comment il évolue et comment il crée des liens avec ses nouveaux coéquipiers."

Quand Fellaini joue les entremetteurs

Marouane Fellaini l'avoue désormais, il a joué les entremetteurs dans le deal. "Il y a deux semaines, le coach Moyes m'a demandé ce que je pensais de Kevin et je lui ai dit que c'était un bon joueur avec un bon bagage technique et une bonne pointe de vitesse." Big Mo n'a pas uniquement conseillé son coach, il a également glissé l'un ou l'autre mot à l'oreille de son équipier en équipe nationale. "Marouane m'a dit que c'était un bon club, très familial. Il m'a conseillé de ne pas hésiter car il était certain que j'apprécierai mon séjour à Everton", a confié Mirallas à Everton TV.

Détail qui a son importance, Kevin Mirallas a très peu joué en préparation. David Moyes a pris connaissance de son état de forme et l'a pourtant jugé "loin d'être à la traîne physiquement". L'ex-Lillois pourrait donc être prêt pour le week-end prochain et le déplacement des Toffees à Aston Villa.

Sportfootmagazine.be

Après être passé par Lille, Saint-Etienne et l'Olympiakos, Kevin Mirallas a pris la décision de poser ses valises à Liverpool, en Angleterre. Il a rejoint le club d'Everton pour une durée de quatre ans et en échange de plus de 7,5 millions d'euro. À Everton, Mirallas évoluera aux côtés d'un autre Diable Rouge en la personne de Marouane Fellaini. Il débarque à Goodison Park pour combler le transfert de Tim Cahill, parti aux New York Red Bulls. Le deuxième club de Liverpool, dont la situation financière demeure bancale, s'est permis ce transfert grâce à la vente de Jack Rodwell à Manchester City pour la coquette somme de 15 millions. Quant à l'ancien meilleur joueur et buteur du championnat grec, il s'est déclaré "heureux" de son transfert chez les Toffees. "Everton est un grand club, c'est une énorme opportunité pour moi", a expliqué Kevin Mirallas sur le site du club. "Cela fait un moment que je sais qu'Everton me suis. Après avoir discuté avec David Moyes (le manager du club), j'ai compris que c'était une chance pour moi."Sa polyvalence comme atout "Il va apporter de la qualité dans l'équipe et nous donner plus d'options", analyse Moyes au micro du club. "Nous avons perdu quelques joueurs et sa venue va faire du bien. Sa polyvalence sera un atout. Je pourrai me permettre de le bouger au fil du match. On le testera afin de voir à quelle position il convient le mieux à Everton." Malheureusement, Kevin Mirallas devra s'asseoir en tribune ce lundi pour le match face à Manchester United, son transfert ayant été conclu trop tard. "Je suis impatient", déclare l'intéressé. "Cette rencontre me permettra de voir ce qu'est réellement la Premier League." Plus habitué au terrain qu'à la tribune, l'ex-joueur phare de l'Olympiakos aura certainement besoin d'un peu de temps pour s'adapter à sa nouvelle équipe et au championnat anglais avant de faire des étincelles. "Il est intelligent et c'est surtout un bon gars. Il n'aura pas de problèmes d'intégration", pense Marouane Fellaini. Des propos que le manager d'Everton, David Moyes, tient à tempérer : "la Premier League est très différente de la Grèce. Il faudra être patient avec Mirallas. Je le laisserai prendre son temps en ne lui en demandant pas trop au début. On verra comment il évolue et comment il crée des liens avec ses nouveaux coéquipiers."Quand Fellaini joue les entremetteurs Marouane Fellaini l'avoue désormais, il a joué les entremetteurs dans le deal. "Il y a deux semaines, le coach Moyes m'a demandé ce que je pensais de Kevin et je lui ai dit que c'était un bon joueur avec un bon bagage technique et une bonne pointe de vitesse." Big Mo n'a pas uniquement conseillé son coach, il a également glissé l'un ou l'autre mot à l'oreille de son équipier en équipe nationale. "Marouane m'a dit que c'était un bon club, très familial. Il m'a conseillé de ne pas hésiter car il était certain que j'apprécierai mon séjour à Everton", a confié Mirallas à Everton TV. Détail qui a son importance, Kevin Mirallas a très peu joué en préparation. David Moyes a pris connaissance de son état de forme et l'a pourtant jugé "loin d'être à la traîne physiquement". L'ex-Lillois pourrait donc être prêt pour le week-end prochain et le déplacement des Toffees à Aston Villa. Sportfootmagazine.be