Malgré une composition d'équipe défensive, Saint-Trond a donné l'impression de vouloir emballer le match par ses flancs Elton Acoltase et Jordan Botaka. Pourtant, c'est Kenny Steppé qui a été mis à rude épreuve. Le gardien trudonnaire s'est montré très alerte sur un mouvement amorcé par Joan Campins (8e) mais a eu de la chance sur une reprise trop enlevée d'Olinga (13e) et un ballon sur le poteau de Deni Hocko (16e). Les Hurlus ont encore été dangereux sur un coup de coin de Nemanja Antonov (23e) et un poteau de Bruno Godeau (30e). Cette longue liste de ratés commençait à chauffer les esprits mouscronnois quand Olinga a ouvert la marque sur coup franc (38e, 0-1).

Pendant le début de la seconde période, le scénario est resté le même: Mouscron à l'attaque et Saint-Trond en poursuite. Alors qu'ils ont attendu pour décocher le premier tir valable (60e), les Canaris ont loupé l'égalisation par Nelson Balongo (69e) et surtout par Botaka (75e). Saint-Trond a rendu la fin de rencontre passionnante mais Yohan Boli a aussi oublié de placer le ballon au fond (84e).

Dans l'autre rencontre, le FC Malines s'est imposé à Waregem pour son retour controversé en D1 (0-2). Grâce à ses six nouvelles recrues (Zarandia, Larin, Govea, Bruno, Kainourgios et Deschacht), Zulte-Waregem a mis la pression sur Malines mais ne s'est créé que de petites occasions de but. Les visiteurs n'ont pas été plus percutants mais Storm a marqué via le poteau alors qu'Eike Bansen, le gardien allemand de Zulte, s'attendait à ce que l'ailier tire dans l'angle opposé (20e, 0-1).

Menés à la marque, les Waregemois ont repris leur travail de sape mais grâce à leur nouveau gardien, Yannick Thoelen, Malines a tenu bon. Mieux, après avoir manqué un but (52e), Storm a donné à Engvall, qui a doublé l'écart d'un angle fermé (55e, 0-2). Le KV était bien parti d'autant que Cyle Larin, le joueur prêté à Zulte par Besiktas, a manqué la transformation d'un penalty (68e).