Charleroi a lancé la première alerte par Victor Osimhen dont le tir a été repoussé par Jean Butez (2e) mais ce coup d'éclat est resté sans suite. Les Zèbres ont ainsi laissé la possession du ballon aux Mouscronnois (61% en première période). Devant, malgré un beau décalage (15e), David Henen n'a pas fait paniquer la défense adverse et au milieu, Marco Ilaimaharitra n'avait pas la carburation attendue. S'il y avait beaucoup de déchet technique des deux côtés, Mouscron avait au moins le mérite de prendre des initiatives. Bakic, qui a récupéré un second ballon, a envoyé un boulet des 30 mètres que Nicolas Penneteau a repoussé des poings (13e). Après avoir vu un tir de Manuel Benson passer juste à côté, le gardien carolo a été lobé par un envoi de Vojvoda, dévié par Gabriele Angella (38e, 1-0).

A la reprise, les Hurlus ont tenté de faire fructifier ce goal venu de nulle part. La montée au jeu de Ryota Morioka, à peine arrivé d'Anderlecht (46e), n'a pas ravigoté le jeu de Charleroi, qui a vu Penneteau remporter un duel face à face avec Taiwo Awoniyi (54e). A Mouscron, Benson s'est réactivé sur le flanc gauche. Après avoir été contré par Penneteau (59e), l'ailier a forcé le passage dans le rectangle avant de servir Friede, qui était isolé (60e, 2-0). Alors qu'ils semblaient dans les cordes, les Carolos ont eu une belle occasion de réduire la marque par Osimhen bien servi par Morioka (65e). Toutefois, Mouscron n'était pas rassasié: Awoniyi percutait côté droit avant de mettre le ballon en retrait à Bakic dont la première reprise est repoussée. Mais le Monténégrin n'a pas laissé passer sa seconde chance (73e, 3-0).

Mouscron est solide à domicile où il n'a plus été battu depuis le 29 septembre et a pris 18 de ses 26 points. Comme le Standard, Gand, Genk et Anderlecht, Charleroi a perdu des plumes au Canonnier. Les Zèbres ont en outre confirmé leur faiblesse en déplacement où, malgré leur succès au Club Bruges, ils n'ont pris que 11 points sur 36.