La concurrence dans l'entrejeu des Diables Rouges est toutefois rude. Avec Dembélé, Axel Witsel, Radja Nainggolan et Marouane Fellaini, ils sont quatre pour deux places. "Je ne pense pas en termes de compositions ou de temps de jeu, je ne perds pas mon énergie à cela", dit Dembélé. "Je pense peu aux chances de jouer, je fais mon job, m'entraîne et j'essaie de montrer que je mérite une chance".

La semaine dernière, lorsqu'il avait dévoilé sa sélection, Marc Wilmots avait évoqué un déplacement de Dembélé au back gauche. "C'est vrai que nous en avons parlé", dit le joueur des Spurs. "Si je peux aider l'équipe, je veux le faire. Je n'ai jamais joué à ce poste, mais suis ouvert à beaucoup de chose. Je pense que je pourrais tirer mon épingle du jeu à cette position", avance Dembélé, qui compte 63 sélections en équipe nationale.

La fin de saison du Diable Rouge a été gâchée par sa suspension de six matches, infligée pour son comportement lors du match face à Chelsea. Dembélé avait mis ses doigts dans l'oeil de Diego Costa et avait été poursuivi par la Fédération anglaise sur base des images télé, l'arbitre n'ayant pas vu la faute.

"C'était un match avec beaucoup d'émotions", raconte Dembélé. "Ce que j'ai fait n'est ni juste ni beau, mais ce n'est pas non plus dans mes habitudes. Je manquerai lles quatre premiers matches de la saison prochaine, c'est très dur. C'était stupide de ma part. Peut-être la Fédération anglaise a-t-elle voulu faire un exemple. Je m'attendais à une suspension d'environ trois matches, car des choses bien plus graves se passent sur un terrain", conclut Mousa Dembélé.

La concurrence dans l'entrejeu des Diables Rouges est toutefois rude. Avec Dembélé, Axel Witsel, Radja Nainggolan et Marouane Fellaini, ils sont quatre pour deux places. "Je ne pense pas en termes de compositions ou de temps de jeu, je ne perds pas mon énergie à cela", dit Dembélé. "Je pense peu aux chances de jouer, je fais mon job, m'entraîne et j'essaie de montrer que je mérite une chance". La semaine dernière, lorsqu'il avait dévoilé sa sélection, Marc Wilmots avait évoqué un déplacement de Dembélé au back gauche. "C'est vrai que nous en avons parlé", dit le joueur des Spurs. "Si je peux aider l'équipe, je veux le faire. Je n'ai jamais joué à ce poste, mais suis ouvert à beaucoup de chose. Je pense que je pourrais tirer mon épingle du jeu à cette position", avance Dembélé, qui compte 63 sélections en équipe nationale. La fin de saison du Diable Rouge a été gâchée par sa suspension de six matches, infligée pour son comportement lors du match face à Chelsea. Dembélé avait mis ses doigts dans l'oeil de Diego Costa et avait été poursuivi par la Fédération anglaise sur base des images télé, l'arbitre n'ayant pas vu la faute. "C'était un match avec beaucoup d'émotions", raconte Dembélé. "Ce que j'ai fait n'est ni juste ni beau, mais ce n'est pas non plus dans mes habitudes. Je manquerai lles quatre premiers matches de la saison prochaine, c'est très dur. C'était stupide de ma part. Peut-être la Fédération anglaise a-t-elle voulu faire un exemple. Je m'attendais à une suspension d'environ trois matches, car des choses bien plus graves se passent sur un terrain", conclut Mousa Dembélé.