La FIM a précisé que cela sera la première fois en près de 30 ans que le circuit toscan n'accueillera pas le Grand Prix d'Italie moto. L'Autodromo Internazionale del Mugello avait accueilli son premier Grand Prix en 1976 et était devenu un circuit permanent du calendrier MotoGP en 1991. "Malgré tous nos efforts pour trouver une solution, l'impossibilité d'organiser un événement ouvert au public et les difficultés liées à cette situation exceptionnelle ont fait que nous n'avons pas pu trouver de nouvelle date pour le Grand Prix d'Italie", déclare Paolo Poli, président du circuit du Mugello. La FIM et le promoteur du championnat MotoGP, le groupe espagnol Dorna, doivent toujours présenter un calendrier revu pour le championnat du monde, bouleversé par la pandémie de coronavirus. Il aurait en principe dû commencer le 8 mars au Qatar mais seules les épreuves Moto2 et Moto3 avaient pu être organisées avant les mesures de confinement imposées pour lutter contre la pandémie. Plusieurs courses ont été reportées et jusqu'ici 8 ont été annulées. Le PDG de Dorna, Carmelo Ezpeleta, avait indiqué début juin qu'il escomptait présenter un nouveau calendrier prochainement. "Si tout cela se passe bien, nous commencerons le 19 juillet à Jerez et les dernières courses auront lieu en novembre, soit de 12 à 13 courses", avait-il précisé. Dorna a demandé au gouvernement espagnol l'autorisation d'organiser deux courses à huis clos les 19 et 26 juillet sur le circuit de Jerez (Andalousie) mais n'a pas encore fait état de la réponse obtenue. (Belga)

La FIM a précisé que cela sera la première fois en près de 30 ans que le circuit toscan n'accueillera pas le Grand Prix d'Italie moto. L'Autodromo Internazionale del Mugello avait accueilli son premier Grand Prix en 1976 et était devenu un circuit permanent du calendrier MotoGP en 1991. "Malgré tous nos efforts pour trouver une solution, l'impossibilité d'organiser un événement ouvert au public et les difficultés liées à cette situation exceptionnelle ont fait que nous n'avons pas pu trouver de nouvelle date pour le Grand Prix d'Italie", déclare Paolo Poli, président du circuit du Mugello. La FIM et le promoteur du championnat MotoGP, le groupe espagnol Dorna, doivent toujours présenter un calendrier revu pour le championnat du monde, bouleversé par la pandémie de coronavirus. Il aurait en principe dû commencer le 8 mars au Qatar mais seules les épreuves Moto2 et Moto3 avaient pu être organisées avant les mesures de confinement imposées pour lutter contre la pandémie. Plusieurs courses ont été reportées et jusqu'ici 8 ont été annulées. Le PDG de Dorna, Carmelo Ezpeleta, avait indiqué début juin qu'il escomptait présenter un nouveau calendrier prochainement. "Si tout cela se passe bien, nous commencerons le 19 juillet à Jerez et les dernières courses auront lieu en novembre, soit de 12 à 13 courses", avait-il précisé. Dorna a demandé au gouvernement espagnol l'autorisation d'organiser deux courses à huis clos les 19 et 26 juillet sur le circuit de Jerez (Andalousie) mais n'a pas encore fait état de la réponse obtenue. (Belga)