Les Etats-Unis paraissent les grands favoris. Ils disposent d'une artillerie impressionnante: Eli Tomac (MXGP), Mitch Plessinger (MX2) et Justin Barcia (Open). En revanche, la sélection française, victorieuse ces quatre dernières années, paraît fragilisée. Au contraire de celle des Néerlandais: Jeffrey Herlings (MXGP), Calvin Vlaanderen (MX2), Glen Coldenhoff (Open) et des Belges avec Clément Desalle (MXGP), Jago Geerts (MX2), Jérémy Van Horebeek (Open), qui figurent parmi les principaux outsiders. Les Etats-Unis détiennent le record de victoires avec 22 titres, devant le Royaume-Uni (16), la Belgique (15), la Suède (7) et la France (5). La Belgique n'a plus remporté le MX des Nations depuis 2013. Clément Desalle, Ken De Dycker et Jeremy Van Horebeek s'étaient alors imposés à Teutschenthal, en Allemagne. (Belga)

Les Etats-Unis paraissent les grands favoris. Ils disposent d'une artillerie impressionnante: Eli Tomac (MXGP), Mitch Plessinger (MX2) et Justin Barcia (Open). En revanche, la sélection française, victorieuse ces quatre dernières années, paraît fragilisée. Au contraire de celle des Néerlandais: Jeffrey Herlings (MXGP), Calvin Vlaanderen (MX2), Glen Coldenhoff (Open) et des Belges avec Clément Desalle (MXGP), Jago Geerts (MX2), Jérémy Van Horebeek (Open), qui figurent parmi les principaux outsiders. Les Etats-Unis détiennent le record de victoires avec 22 titres, devant le Royaume-Uni (16), la Belgique (15), la Suède (7) et la France (5). La Belgique n'a plus remporté le MX des Nations depuis 2013. Clément Desalle, Ken De Dycker et Jeremy Van Horebeek s'étaient alors imposés à Teutschenthal, en Allemagne. (Belga)