Pénalisé peu avant de départ pour avoir utilisé une centrale électronique non-conforme pendant les essais, il s'est en effet élancé de la 35e et dernière place sur la grille alors qu'il s'était qualifié en première ligne (2e). Ce n'est qu'à 6 tours de la fin qu'il a pu prendre la tête de la course que se disputaient jusque là Bulega, Bagnaia et l'Espagnol Jorge Navarro (Honda). Vainqueur au terme d'une remontée qui restera dans les annales, Brad Binder, dont c'est la première victoire, est en outre le premier lauréat sud-africain d'un Grand Prix depuis Jon Ekerold au Grand Prix des Nations 1981 en 350 cc, une catégorie aujourd'hui disparue. Livio Loi (Honda) a lui franchi la ligne d'arrivée en 17e position, à 36 secondes de Binder. Après quatre manches, Binder mène avec 77 points au championnat devant Jorge Navarro (62 points), l'Italien Romano Fenati (KTM/47) et Bulega (36). Loi est 14e avec 16 points. (Belga)

Pénalisé peu avant de départ pour avoir utilisé une centrale électronique non-conforme pendant les essais, il s'est en effet élancé de la 35e et dernière place sur la grille alors qu'il s'était qualifié en première ligne (2e). Ce n'est qu'à 6 tours de la fin qu'il a pu prendre la tête de la course que se disputaient jusque là Bulega, Bagnaia et l'Espagnol Jorge Navarro (Honda). Vainqueur au terme d'une remontée qui restera dans les annales, Brad Binder, dont c'est la première victoire, est en outre le premier lauréat sud-africain d'un Grand Prix depuis Jon Ekerold au Grand Prix des Nations 1981 en 350 cc, une catégorie aujourd'hui disparue. Livio Loi (Honda) a lui franchi la ligne d'arrivée en 17e position, à 36 secondes de Binder. Après quatre manches, Binder mène avec 77 points au championnat devant Jorge Navarro (62 points), l'Italien Romano Fenati (KTM/47) et Bulega (36). Loi est 14e avec 16 points. (Belga)