Luthi, champion du monde 125 cc en 2005, signe son 11e succès en Grand Prix après avoir devancé l'Espagnol Luis Salom (Kalex) et l'Italien Simone Corsi (Speed Up). Cette course "assez curieuse", selon les termes du Français Johann Zarco, champion du monde en titre qui a terminé 12e, a été perturbée par un faux départ réalisé par une petite dizaine de pilotes. Les premiers à avoir été sanctionnés font partie des principaux candidats pour le titre, à l'exception de Luthi qui commence la saison avec 25 points dans son escarcelle. Alex Rins, Sam Lowes, et Johann Zarco ont été de ceux-là. Avec Marcel Schrotter, Taaki Nakagami et Robin Mulhauser, ils ont été rapidement invités à faire un passage par les stands ce qui a ruiné leurs espoirs de victoire. Autre coup de théâtre, l'Allemand Jonas Folger, parti de la position de pointe qui menait seul la course avec une avance conséquente, chuta dans le 3e tour pour ainsi rejoindre la bande des malchanceux du jour. Restait alors Luthi en bagarre avec Franco Morbidelli pour la victoire finale et Simone Corsi et Sandro Cortese en lutte pour le podium. A quatre tours de la fin, la direction de course se décidait à sanctionner de 20 secondes, également pour départ volé, Morbidelli et Cortese! Le classement a donc été modifié juste après l'arrivée. Les pilotes de pointe se classent finalement 8e (Rins), 9e (Lowes), 12e (Zarco) tandis que Morbidelli, 2e en course a été rétrogradé en 7e position et Cortese en 15e. Xavier Siméon (Speed Up) a lui abandonné au 6e tour. (Belga)

Luthi, champion du monde 125 cc en 2005, signe son 11e succès en Grand Prix après avoir devancé l'Espagnol Luis Salom (Kalex) et l'Italien Simone Corsi (Speed Up). Cette course "assez curieuse", selon les termes du Français Johann Zarco, champion du monde en titre qui a terminé 12e, a été perturbée par un faux départ réalisé par une petite dizaine de pilotes. Les premiers à avoir été sanctionnés font partie des principaux candidats pour le titre, à l'exception de Luthi qui commence la saison avec 25 points dans son escarcelle. Alex Rins, Sam Lowes, et Johann Zarco ont été de ceux-là. Avec Marcel Schrotter, Taaki Nakagami et Robin Mulhauser, ils ont été rapidement invités à faire un passage par les stands ce qui a ruiné leurs espoirs de victoire. Autre coup de théâtre, l'Allemand Jonas Folger, parti de la position de pointe qui menait seul la course avec une avance conséquente, chuta dans le 3e tour pour ainsi rejoindre la bande des malchanceux du jour. Restait alors Luthi en bagarre avec Franco Morbidelli pour la victoire finale et Simone Corsi et Sandro Cortese en lutte pour le podium. A quatre tours de la fin, la direction de course se décidait à sanctionner de 20 secondes, également pour départ volé, Morbidelli et Cortese! Le classement a donc été modifié juste après l'arrivée. Les pilotes de pointe se classent finalement 8e (Rins), 9e (Lowes), 12e (Zarco) tandis que Morbidelli, 2e en course a été rétrogradé en 7e position et Cortese en 15e. Xavier Siméon (Speed Up) a lui abandonné au 6e tour. (Belga)