Vitesse, sens du but, dribbles irrésistibles, assists. Un temps d'adaptation ? Non. Premier match complet dans l'enfer de Lokeren : trois buts. Début en Jupiler Pro League contre Westerlo à la Ghelamco Arena : un but, deux assists. Il est un tourment pour les défenseurs visiteurs et après 79 minutes, le public l'ovationne. Son nom ? Moses Simon, l'atout de Gand pour les PO1.

Le scout gantois Erwin Vandendaele l'a déniché par hasard au Futbalovy Klub AS Trencin, le numéro deux de la Fortuna Liga slovaque. Il n'a presque rien coûté. Le Soulier d'Or 1971 était allé visionner le médian bosnien Haris Hajradinovic (20 ans), qui a reçu de bons points, mais il a été impressionné par le petit international nigérian. Il a noté qu'il faudrait continuer à suivre Moses Simon.

"A son arrivée, en janvier, il ne m'a fallu que quelques semaines pour être convaincu par l'étendue de son talent", a raconté le T1 Martin Sevela cet été au site UEFA.com. "Après six mois à peine, il était trop bon pour la Slovaquie. Il a vraiment tout pour jouer à un niveau supérieur. Il peut évoluer dans l'axe à côté d'un autre avant ou sur les flancs. J'aimerais le conserver mais comment ?"

De fait, deux mois après le premier rapport de scouting de Vandendaele, l'attaquant de 19 ans a signé un contrat chez les Buffalos, valable jusqu'en 2018.

Par Chris Tetaert

Retrouvez l'intégralité de l'article consacré à Moses Simon dans votre Sport/Foot Magazine

Vitesse, sens du but, dribbles irrésistibles, assists. Un temps d'adaptation ? Non. Premier match complet dans l'enfer de Lokeren : trois buts. Début en Jupiler Pro League contre Westerlo à la Ghelamco Arena : un but, deux assists. Il est un tourment pour les défenseurs visiteurs et après 79 minutes, le public l'ovationne. Son nom ? Moses Simon, l'atout de Gand pour les PO1.Le scout gantois Erwin Vandendaele l'a déniché par hasard au Futbalovy Klub AS Trencin, le numéro deux de la Fortuna Liga slovaque. Il n'a presque rien coûté. Le Soulier d'Or 1971 était allé visionner le médian bosnien Haris Hajradinovic (20 ans), qui a reçu de bons points, mais il a été impressionné par le petit international nigérian. Il a noté qu'il faudrait continuer à suivre Moses Simon."A son arrivée, en janvier, il ne m'a fallu que quelques semaines pour être convaincu par l'étendue de son talent", a raconté le T1 Martin Sevela cet été au site UEFA.com. "Après six mois à peine, il était trop bon pour la Slovaquie. Il a vraiment tout pour jouer à un niveau supérieur. Il peut évoluer dans l'axe à côté d'un autre avant ou sur les flancs. J'aimerais le conserver mais comment ?"De fait, deux mois après le premier rapport de scouting de Vandendaele, l'attaquant de 19 ans a signé un contrat chez les Buffalos, valable jusqu'en 2018.Par Chris TetaertRetrouvez l'intégralité de l'article consacré à Moses Simon dans votre Sport/Foot Magazine