L'Albert a en effet annoncé lundi en fin de matinée, par la voix de son manager Alain Lommers, la rupture avec le T1 Enzo Scifo. "Nous avons 2 points sur 24 et la situation ne pouvait plus durer," a indiqué Alain Lommers. "Nous nous séparons d'Enzo Scifo en bons termes, c'est notre habitude. Nous espérons que cet électrochoc sera profitable au groupe. Nous nous séparons de l'entraîneur parce qu'il est impossible de licencier 26 joueurs. Et le mercato est encore loin..."

Le communiqué officiel du club diffusé par son service de presse insistait sur le fait que Mons n'avait plus le choix. "C'est une décision qui n'a pas été facile à prendre, peut-être la plus difficile que nous avions prise. Si l'an dernier nous avons décidé de déroger à notre ligne de conduite en proposant un contrat de 2 ans, c'est la preuve que nous estimons l'entraîneur. Enzo Scifo est un gentleman qui n'a pas tous les torts mais pour la pérennité du club en D1, pour éviter le spectre de la D2 que nous ne voulons plus connaître, il fallait réagir".

Arrivé en février 2012 au chevet d'une équipe montoise malade, Enzo Scifo avait parfaitement redressé la barre, menant à une confortable 10e place en championnat 2011-2012. L'an dernier, l'entraîneur avait conduit Mons vers la meilleure saison de son histoire en D1 (7e place). "Nous remercions Enzo pour tout le travail effectué au club. Avec lui nous avons vécu une très belle saison l'an dernier. Nous espérons qu'avec cette décision, les joueurs vont se remettre en question. Il est plus que temps !"

Le successeur d'Enzo Scifo comme T1 du RAEC Mons n'est pas encore désigné. Les entraîneurs adjoints Geert Broeckaert et Stéphane Demets assureront l'intérim au moins jusque mercredi et le match de coupe contre Westerlo (D2).

Rednic ?

Le nom, entre autres, de Mircea Rednic (ex-Standard) comme possible successeur d'Enzo Scifo a été évoqué par plusieurs médias. Celui de Jacky Mathijssen est également cité. La direction du club montois se donne toutefois quelques jours de réflexion quant à la nomination du futur T1 du stade Tondreau.

Scifo occupait le poste d'entraîneur depuis février 2012. Il avait alors succédé à Dennis van Wijk. Il est le deuxième coach de l'élite limogé en quelques jours après Juan Carlos Garrido, remercié par le FC Brugeois jeudi passé et remplacé par Michel Preud'Homme depuis.

L'Albert a en effet annoncé lundi en fin de matinée, par la voix de son manager Alain Lommers, la rupture avec le T1 Enzo Scifo. "Nous avons 2 points sur 24 et la situation ne pouvait plus durer," a indiqué Alain Lommers. "Nous nous séparons d'Enzo Scifo en bons termes, c'est notre habitude. Nous espérons que cet électrochoc sera profitable au groupe. Nous nous séparons de l'entraîneur parce qu'il est impossible de licencier 26 joueurs. Et le mercato est encore loin..."Le communiqué officiel du club diffusé par son service de presse insistait sur le fait que Mons n'avait plus le choix. "C'est une décision qui n'a pas été facile à prendre, peut-être la plus difficile que nous avions prise. Si l'an dernier nous avons décidé de déroger à notre ligne de conduite en proposant un contrat de 2 ans, c'est la preuve que nous estimons l'entraîneur. Enzo Scifo est un gentleman qui n'a pas tous les torts mais pour la pérennité du club en D1, pour éviter le spectre de la D2 que nous ne voulons plus connaître, il fallait réagir". Arrivé en février 2012 au chevet d'une équipe montoise malade, Enzo Scifo avait parfaitement redressé la barre, menant à une confortable 10e place en championnat 2011-2012. L'an dernier, l'entraîneur avait conduit Mons vers la meilleure saison de son histoire en D1 (7e place). "Nous remercions Enzo pour tout le travail effectué au club. Avec lui nous avons vécu une très belle saison l'an dernier. Nous espérons qu'avec cette décision, les joueurs vont se remettre en question. Il est plus que temps !"Le successeur d'Enzo Scifo comme T1 du RAEC Mons n'est pas encore désigné. Les entraîneurs adjoints Geert Broeckaert et Stéphane Demets assureront l'intérim au moins jusque mercredi et le match de coupe contre Westerlo (D2).Rednic ? Le nom, entre autres, de Mircea Rednic (ex-Standard) comme possible successeur d'Enzo Scifo a été évoqué par plusieurs médias. Celui de Jacky Mathijssen est également cité. La direction du club montois se donne toutefois quelques jours de réflexion quant à la nomination du futur T1 du stade Tondreau. Scifo occupait le poste d'entraîneur depuis février 2012. Il avait alors succédé à Dennis van Wijk. Il est le deuxième coach de l'élite limogé en quelques jours après Juan Carlos Garrido, remercié par le FC Brugeois jeudi passé et remplacé par Michel Preud'Homme depuis.