Il a bouclé les distances de 1,9 km de natation, 90 km de cyclisme et 21,1 km de course à pied, en 3h57:38. Soit à un peu plus de 7 minutes du vainqueur Javier Gomez (3h49:45), quintuple champion du monde de distance olympique et déjà victorieux du circuit 70.3 en 2014. L'Espagnol de 34 ans s'est imposé devant l'Américain Ben Kanute (3h51:07) et le Britannique Tim Don (3h52:00). "J'ai complètement manqué mon départ de natation en étant obligé de lutter jusqu'à la première bouée pour enfin bien me positionner", a expliqué Heemeryck, 27 ans. "J'ai néanmoins réussi à sortir de l'eau en même temps qu'un grand groupe et j'ai ensuite fait une course d'attente à vélo jusqu'à la première difficulté. C'est là que j'ai produit mon effort et me suis retrouvé en 3e position, en tête du groupe de poursuite, derrière Kanute et Gomez. Je me suis donné à fond dans la chasse des deux leaders, jusqu'à ce que nous reprenions l'Espagnol vers le 40e km. Lorsque l'Allemand Sebastian Kienle est revenu sur nous, ce devint une course tactique, permettant à Kanute d'accroître son avance. J'ai longtemps couru en 7e position lors du semi-marathon, mais je n'ai pu répondre à l'accélération finale de trois concurrents en fin d'épreuve. Je suis néanmoins satisfait de cette 10e place sur cette distance, où je me vois lutter pour un top 6 à très court terme", a encore précisé le triathlète de l'équipe DOMO-Scott. Samedi, la Suissesse Daniela Ryf, 30 ans, avait ajouté un titre de plus à sa collection en décrochant son 3e sacre sur 70.3, après 2014 et 2015. En 4h11:59, la double championne de monde de la distance complète Ironman (2015, 2016) avait devancé la Britannique Emma Palant (4h18:36) et l'Allemande Laura Philipp (4h19:40). Aucune professionnelle belge n'y était engagée. (Belga)

Il a bouclé les distances de 1,9 km de natation, 90 km de cyclisme et 21,1 km de course à pied, en 3h57:38. Soit à un peu plus de 7 minutes du vainqueur Javier Gomez (3h49:45), quintuple champion du monde de distance olympique et déjà victorieux du circuit 70.3 en 2014. L'Espagnol de 34 ans s'est imposé devant l'Américain Ben Kanute (3h51:07) et le Britannique Tim Don (3h52:00). "J'ai complètement manqué mon départ de natation en étant obligé de lutter jusqu'à la première bouée pour enfin bien me positionner", a expliqué Heemeryck, 27 ans. "J'ai néanmoins réussi à sortir de l'eau en même temps qu'un grand groupe et j'ai ensuite fait une course d'attente à vélo jusqu'à la première difficulté. C'est là que j'ai produit mon effort et me suis retrouvé en 3e position, en tête du groupe de poursuite, derrière Kanute et Gomez. Je me suis donné à fond dans la chasse des deux leaders, jusqu'à ce que nous reprenions l'Espagnol vers le 40e km. Lorsque l'Allemand Sebastian Kienle est revenu sur nous, ce devint une course tactique, permettant à Kanute d'accroître son avance. J'ai longtemps couru en 7e position lors du semi-marathon, mais je n'ai pu répondre à l'accélération finale de trois concurrents en fin d'épreuve. Je suis néanmoins satisfait de cette 10e place sur cette distance, où je me vois lutter pour un top 6 à très court terme", a encore précisé le triathlète de l'équipe DOMO-Scott. Samedi, la Suissesse Daniela Ryf, 30 ans, avait ajouté un titre de plus à sa collection en décrochant son 3e sacre sur 70.3, après 2014 et 2015. En 4h11:59, la double championne de monde de la distance complète Ironman (2015, 2016) avait devancé la Britannique Emma Palant (4h18:36) et l'Allemande Laura Philipp (4h19:40). Aucune professionnelle belge n'y était engagée. (Belga)