Déjà champion du monde surprise sur le 5.000m, Van der Poel a bouclé les 10 kilomètres en 12:32.94 soit près d'une seconde de mieux que le Canadien Graeme Fish qui avait réussi un temps de 12:33.86 l'an dernier lors des Mondiaux de Salt Lake City. Van der Poel a ainsi décroché le titre mondial. Le Néerlandais Jorrit Bergsma a pris la deuxième place à près de 13 secondes (12:45.86) et le Russe Alexander Roemjantsev (12:54.74) a complété le podium. Chez les dames, Irene Schouten, 28 ans, a conquis le titre sur 5.000m en 6:48.53 devenant la première néerlandaise championne du monde sur cette longue distance. Elle a devancé de près de 2 secondes et demie la Russe Natalia Voronina, 2e et une autre patineuse néerlandaise Carlijn Achtereekte, 3e, qui complète le podium. Ces deux distances clôturaient ces championnats du monde, marqués, côté belge, par la médaille de bronze de Bart Swings dans le départ groupé (mass start), sa première dans des Mondiaux. (Belga)

Déjà champion du monde surprise sur le 5.000m, Van der Poel a bouclé les 10 kilomètres en 12:32.94 soit près d'une seconde de mieux que le Canadien Graeme Fish qui avait réussi un temps de 12:33.86 l'an dernier lors des Mondiaux de Salt Lake City. Van der Poel a ainsi décroché le titre mondial. Le Néerlandais Jorrit Bergsma a pris la deuxième place à près de 13 secondes (12:45.86) et le Russe Alexander Roemjantsev (12:54.74) a complété le podium. Chez les dames, Irene Schouten, 28 ans, a conquis le titre sur 5.000m en 6:48.53 devenant la première néerlandaise championne du monde sur cette longue distance. Elle a devancé de près de 2 secondes et demie la Russe Natalia Voronina, 2e et une autre patineuse néerlandaise Carlijn Achtereekte, 3e, qui complète le podium. Ces deux distances clôturaient ces championnats du monde, marqués, côté belge, par la médaille de bronze de Bart Swings dans le départ groupé (mass start), sa première dans des Mondiaux. (Belga)