Avec la catégorie femmes, celle des couples est la plus impactée par l'exclusion des Russes (et des Bélarusses) décidée par la fédération internationale de patinage (ISU), dans la lignée de la recommandation formulée par le Comité international olympique (CIO) fin février. Tant aux récents JO 2022 qu'aux Mondiaux 2021, ils occupaient deux des trois marches du podium. Sans eux, ni Sui Wenjing et Han Cong, fraîchement sacrés champions olympiques, Alexa Knierim et Brandon Frazier sont en tête après le programme court, avec 76,88 points, devant un autre duo américain, Ashley Cain-Gribble et Timothy Leduc (75,85), et les Japonais Riku Miura et Ryuichi Kihara (71,58). Vanessa James, qui patine cette saison pour le Canada aux côtés d'Eric Radford après avoir été sacrée championne d'Europe en 2019 sous les couleurs de la France, avec Morgan Ciprès, s'est classée cinquième (66,54). Le programme libre aura lieu jeudi soir. (Belga)

Avec la catégorie femmes, celle des couples est la plus impactée par l'exclusion des Russes (et des Bélarusses) décidée par la fédération internationale de patinage (ISU), dans la lignée de la recommandation formulée par le Comité international olympique (CIO) fin février. Tant aux récents JO 2022 qu'aux Mondiaux 2021, ils occupaient deux des trois marches du podium. Sans eux, ni Sui Wenjing et Han Cong, fraîchement sacrés champions olympiques, Alexa Knierim et Brandon Frazier sont en tête après le programme court, avec 76,88 points, devant un autre duo américain, Ashley Cain-Gribble et Timothy Leduc (75,85), et les Japonais Riku Miura et Ryuichi Kihara (71,58). Vanessa James, qui patine cette saison pour le Canada aux côtés d'Eric Radford après avoir été sacrée championne d'Europe en 2019 sous les couleurs de la France, avec Morgan Ciprès, s'est classée cinquième (66,54). Le programme libre aura lieu jeudi soir. (Belga)