Le Japonais Daiya Seto est devenu le nageur le plus titré en 400 m 4 nages. Il a remporté son troisième sacre mondial après 2013 et 2015. Largement en tête tout au long de la course, le Japonais a bien failli être rejoint sur les 25 derniers mètres par l'Américain Jay Litherland. Mais c'est bien Seto, également titré sur 200 m 4 nages jeudi, qui a touché le mur en premier dans le temps de 4:08.95, devant Litherland (4:09.22) et le Néo-Zélandais Lewis Clareburt (4:12.07). L'Américaine Simone Manuel a arraché la victoire sur 50 m nage libre. Déjà titrée sur 100 m libre vendredi, Manuel a prouvé une nouvelle fois qu'elle était la plus rapide en crawl en terminant l'aller-simple en 24.05 secondes. Elle prive de deux centièmes seulement la Suédoise Sarah Sjöström (24.07), tenante du titre, d'un nouveau sacre. L'Australienne Cate Campbell a pris le bronze en 24.11. L'Allemand de 21 ans Florian Wellbrock est champion du monde du 1500 m libre en 14:36.54 et privé l'Italien Gregorio Paltrinieri, 3e en 14:38.75, d'un troisième titre de champion du monde consécutif et d'un deuxième sacre en Corée après son or sur 800 m mercredi. L'Ukrainien Mykhailo Romanchuk a fini 2e en 14:37.63. Les Britanniques ont remporté le titre du 4X100m 4 nages masculin avec à la clé un nouveau record d'Europe (3:28.10). Luke Greenbank, Adam Peaty, James Guy et Duncan Scott ont privé les Etats-Unis du titre et en particulier Caeleb Dressel d'un 7e titre. Il quitte la Corée nanti de 6 médailles d'or, une de moins qu'il y a deux ans à Budapest. On notera que Nathan Adrian, sacré dans le relais 4X100 libre, n'a réussi que le 6e chrono (47.60) dans les derniers 100 m en crawl. Parti premier, Adrian, qui a été traité pour un cancer des testicules en janvier, a été dépassé par le Britannique Scott auteur d'un phénoménal 46.16 (lancé). La Russie a fini 3e en 3:28.81. Les Américaines ont ponctué ces Mondiaux en améliorant le record du monde du relais 4X100m 4 nages. Regan Smith, Lilly King, Kelsi Dahlia et Simone Manuel ont réalisé le temps de 3:50.40 (a.r. 3:51.55 le 30 juillet 2017 à Budapest). Au terme du premier relais Regan Smith a égalé son record du monde du 100m dos (57.57) qu'elle avait établi le 28 juillet 2018 à Irvine (USA). L'Australie a pris la 2e place (3:53.42) et le Canada la 3e (3:53.58). Dans des épreuves non olympiques, Lilly King a tenu son rang de favorite sur 50 m brasse en 29.84. L'Américaine avait déjà été titrée sur 100 brasse avant d'être disqualifiée en séries du 200. Elle a battu l'Italienne Benedetta Pilato de 14 ans (30.00) et la Russe Yuliya Efimova (30.15). Le Sud-Africain de 21 ans Zane Waddell a gagné le 50 m dos en 24.43 devant deux Russes: Evgeny Rylov (24.49) et le grand favori Kliment Kolesnikov (24.51), champion d'Europe 2018 et recordman du monde en 24.00 secondes. . (Belga)