En bouclant son double hectomètre dans un temps de 1 minute 56 secondes et 35 centièmes, Louis Croenen en a, par ailleurs, profité pour réaliser le minima requis (1:56.48) pour une qualification pour les jeux Olympiques de Tokyo de l'été prochain. En début d'après-midi (heure belge), Croenen, 6e temps des 49 inscrits en séries, tentera de se qualifier pour sa seconde finale mondiale dans la discipline. Il y a quatre ans, un an avant les Jeux de Rio, il avait terminé 7e du 200 m papillon, devenant ainsi le premier nageur belge après Fred Deburghgraeve, à disputer une finale mondiale. Il y a deux ans, il n'était pas parvenu à franchir ce stade des séries. De son côté, Valentine Dumont, 19 ans, a signé le 15e temps des 61 participantes, bouclant son 200 m nage libre avec un chrono de 1 minute 59 secondes et 11 centièmes, à 76 centièmes de son record national, mais à bonne distance du minima olympique (1:57.28). Elle aussi, disputera sa demi-finale en début d'après-midi. (Belga)