Milak a couvert les quatre longueurs de bassin en 1:50.34, abaissant de 39 centièmes de seconde sa précédente marque (1:50.73) réalisé lors des Mondiaux de Gwangju en Corée du Sud le 24 juillet 2019. Il a très largement devancé le Français Léon Marchand, le champion du monde du 400 m 4 nages, de 3.03 secondes (1:53.37), médaille d'argent, et le Japonais Tomoru Honda de 3.27 secondes (1:53.61), médaille de bronze. Milak a établi le deuxième record du monde à ces 19es Mondiaux en grand bassin après celui du 100 m dos réussi par l'Italien Thomas Ceccon en 51.60. (Belga)

Milak a couvert les quatre longueurs de bassin en 1:50.34, abaissant de 39 centièmes de seconde sa précédente marque (1:50.73) réalisé lors des Mondiaux de Gwangju en Corée du Sud le 24 juillet 2019. Il a très largement devancé le Français Léon Marchand, le champion du monde du 400 m 4 nages, de 3.03 secondes (1:53.37), médaille d'argent, et le Japonais Tomoru Honda de 3.27 secondes (1:53.61), médaille de bronze. Milak a établi le deuxième record du monde à ces 19es Mondiaux en grand bassin après celui du 100 m dos réussi par l'Italien Thomas Ceccon en 51.60. (Belga)