"Swiss Aquatics est arrivé à la conclusion qu'il n'est actuellement pas approprié de participer aux Championnats du monde à Budapest si des athlètes de Russie ou du Bélarus sont autorisés par la FINA à participer sous leur nationalité ou même sous drapeau neutre", écrit-elle. La fédération suisse met en avant "la position contradictoire des deux fédérations sportives internationales faîtières, la LEN (Ligue européenne de natation) et la FINA, concernant la tenue de compétitions internationales". En réponse à l'invasion de l'Ukraine par la Russie, la première "a décidé de ne pas inviter de sportifs russes et bélarusses jusqu'à nouvel ordre" à ses compétitions, en ligne avec la recommandation du Comité international olympique (CIO), tandis que la seconde a maintenu sa position consistant à autoriser Russes et Bélarusses à participer sous drapeau neutre. Les Mondiaux 2022 sont programmés du 18 juin au 3 juillet dans la capitale hongroise. (Belga)

"Swiss Aquatics est arrivé à la conclusion qu'il n'est actuellement pas approprié de participer aux Championnats du monde à Budapest si des athlètes de Russie ou du Bélarus sont autorisés par la FINA à participer sous leur nationalité ou même sous drapeau neutre", écrit-elle. La fédération suisse met en avant "la position contradictoire des deux fédérations sportives internationales faîtières, la LEN (Ligue européenne de natation) et la FINA, concernant la tenue de compétitions internationales". En réponse à l'invasion de l'Ukraine par la Russie, la première "a décidé de ne pas inviter de sportifs russes et bélarusses jusqu'à nouvel ordre" à ses compétitions, en ligne avec la recommandation du Comité international olympique (CIO), tandis que la seconde a maintenu sa position consistant à autoriser Russes et Bélarusses à participer sous drapeau neutre. Les Mondiaux 2022 sont programmés du 18 juin au 3 juillet dans la capitale hongroise. (Belga)