Comme en séries au matin, les 50 premiers mètres de l'Anversoise étaient bons. Elle a viré en troisième position de sa série (26.66) mais s'est effondrée dans la deuxième longueur et a terminé huitième et dernière en 58.49. Elle a échoué à une demi-seconde de son record de Belgique (57.91). "C'est râlant de commencer les Mondiaux de la sorte", a confié Buys. "Je trouve cela un peu étrange car à l'entraînement cela allait extrêmement bien et j'étais détendue au départ. J'ai l'impression que sur 100m papillon, beaucoup de filles nagent toujours plus vite, à commencer par la Suédoise Sjöström, qui est devant de la tête et des épaules. J'espère que ça ira beaucoup mieux sur 50m papillon, car nous nous sommes fort concentrés là-dessus ces derniers mois." Lundi, Pieter Timmers nagera les séries du 200m libre en préparation du 100m libre, programmé mercredi. (Belga)

Comme en séries au matin, les 50 premiers mètres de l'Anversoise étaient bons. Elle a viré en troisième position de sa série (26.66) mais s'est effondrée dans la deuxième longueur et a terminé huitième et dernière en 58.49. Elle a échoué à une demi-seconde de son record de Belgique (57.91). "C'est râlant de commencer les Mondiaux de la sorte", a confié Buys. "Je trouve cela un peu étrange car à l'entraînement cela allait extrêmement bien et j'étais détendue au départ. J'ai l'impression que sur 100m papillon, beaucoup de filles nagent toujours plus vite, à commencer par la Suédoise Sjöström, qui est devant de la tête et des épaules. J'espère que ça ira beaucoup mieux sur 50m papillon, car nous nous sommes fort concentrés là-dessus ces derniers mois." Lundi, Pieter Timmers nagera les séries du 200m libre en préparation du 100m libre, programmé mercredi. (Belga)