Pour le 55e anniversaire olympique du judo, qui a fait son apparition lors des JO de 1964 à Tokyo, la fédération a donc tenu à célébrer les "héros de chaque édition depuis les débuts à Tokyo jusqu'à aujourd'hui". L'IJF a procédé par ordre chronologique et a donc d'abord rendu hommage à Robert van de Walle. Le natif d'Ostende avait brillé à Moscou en 1980 en décrochant la médaille d'or en moins de 95 kg. "Le meilleur judoka des JO de 1980 revient à deux grands champions: Robert van de Walle et l'Italien Ezio Gamba", a dit la fédération internationale. Robert van de Walle avait remporté la médaillé d'or en moins de 95 kg dans la capitale russe. "J'ai juste envie de dire que c'est tout simplement incroyable de recevoir cette récompense, je suis tellement fier. Merci à tous", a dit le Belge de 65 ans monté sur scène. Ulla Werbrouck, désignée comme meilleur judoka féminine de l'édition 1996 à Atlanta, a elle aussi été honorée lors de ce diner de gala organisé au Grand Prince Hotel New Takanawa de Tokyo. "Merci pour ce prix mais surtout pour ce moment si spécial. Pour moi, être ici au Japon, c'est comme être à la maison. C'est incroyable d'être de retour. Merci beaucoup", a dit la Belge âgée aujourd'hui de 47 ans. A Atlanta en 1996, Werbrouck avait remporté l'or en moins de 70 kg. En 1964, 72 judokas issus de 27 pays se disputaient les quatre titres olympiques mis en jeu, uniquement chez les messieurs. En 2020, 386 judokas sont attendus au Nippon Budokan, théâtre du prochain tournoi olympique. Dès dimanche, onze Belges, cinq hommes et six femmes, prendront part aux Mondiaux. (Belga)