Une des figures majeures de la gymnastique masculine actuelle, Uchimura est le double champion olympique en titre en concours général individuel (Londres et Rio). Il a également été sacré 6 fois en all-around individuel aux Mondiaux, la dernière fois en 2015. Après des Mondiaux 2017 pourris par une blessure à la cheville encourrue durant les qualifications, la star japonaise ne connaitra pas le retour dont il avait rêvé à Doha. Il s'est blessé à la cheville droite le mois dernier, et a décidé de certainement faire l'impasse sur deux agrès lors des qualifications, le sol et le saut de cheval, de manière à ne pas mettre trop de pression sur sa cheville affectée. Il n'entrera donc pas en lice pour une éventuelle finale en concours complet individuel, mais se concentrera en revanche sur la compétition en équipes. Doha est en effet une étape importante en vue des JO de Tokyo, les trois équipes du podium étant automatiquement qualifiées pour le rendez-vous olympique. Aux anneaux, le Grec Elefthérios Petroúnias, double champion du monde en titre et champion olympique à Rio à cet agrès, a quant à lui décidé finalement de se battre à Doha, alors qu'il a prévu de passer bientôt sur le billard. Une rupture partielle du tendon du muscle supra-épineux a été diagnostiquée à l'épaule du gymnaste grec, et celui-ci a décidé de la faire opérer en vue des Jeux Olympiques de Tokyo, avant que la déchirure ne puisse s'aggraver. "Pour être bon pour les qualifications olympiques et pour Tokyo 2020, c'est mieux d'arranger ça maintenant", a indiqué Petrounias, qui a prévu son opération le 5 novembre. Après avoir annoncé qu'il ne serait pas de la partie à Doha, les douleurs étant trop intenses, le Grec a cependant repris l'entrainement, et il a finalement décidé de tenter le tour pour le tout au Qatar. Côté belge, les hommes entreront en compétition jeudi, avec les qualifications. La Belgique a été versée dans la deuxième subdivision et débutera au saut. Les femmes, qui ont connu un Euro très réussi cet été à Glasgow, entreront en action samedi, dans la première subdivision des qualifications. Elles débuteront avec l'exercice au sol. (Belga)

Une des figures majeures de la gymnastique masculine actuelle, Uchimura est le double champion olympique en titre en concours général individuel (Londres et Rio). Il a également été sacré 6 fois en all-around individuel aux Mondiaux, la dernière fois en 2015. Après des Mondiaux 2017 pourris par une blessure à la cheville encourrue durant les qualifications, la star japonaise ne connaitra pas le retour dont il avait rêvé à Doha. Il s'est blessé à la cheville droite le mois dernier, et a décidé de certainement faire l'impasse sur deux agrès lors des qualifications, le sol et le saut de cheval, de manière à ne pas mettre trop de pression sur sa cheville affectée. Il n'entrera donc pas en lice pour une éventuelle finale en concours complet individuel, mais se concentrera en revanche sur la compétition en équipes. Doha est en effet une étape importante en vue des JO de Tokyo, les trois équipes du podium étant automatiquement qualifiées pour le rendez-vous olympique. Aux anneaux, le Grec Elefthérios Petroúnias, double champion du monde en titre et champion olympique à Rio à cet agrès, a quant à lui décidé finalement de se battre à Doha, alors qu'il a prévu de passer bientôt sur le billard. Une rupture partielle du tendon du muscle supra-épineux a été diagnostiquée à l'épaule du gymnaste grec, et celui-ci a décidé de la faire opérer en vue des Jeux Olympiques de Tokyo, avant que la déchirure ne puisse s'aggraver. "Pour être bon pour les qualifications olympiques et pour Tokyo 2020, c'est mieux d'arranger ça maintenant", a indiqué Petrounias, qui a prévu son opération le 5 novembre. Après avoir annoncé qu'il ne serait pas de la partie à Doha, les douleurs étant trop intenses, le Grec a cependant repris l'entrainement, et il a finalement décidé de tenter le tour pour le tout au Qatar. Côté belge, les hommes entreront en compétition jeudi, avec les qualifications. La Belgique a été versée dans la deuxième subdivision et débutera au saut. Les femmes, qui ont connu un Euro très réussi cet été à Glasgow, entreront en action samedi, dans la première subdivision des qualifications. Elles débuteront avec l'exercice au sol. (Belga)