Secoué par une chute mardi dernier à l'entraînement, Laurens Sweeck a retrouvé son potentiel après une course difficile à Hoogerheide en Coupe du monde. "C'était trop tôt. J'étais crispé sur le vélo. J'ai encore un peu mal au dos, mais c'est du passé", a expliqué Laurens Sweeck à deux jours du Mondial qui pourrait se dérouler sur un parcours durci. "Un cross rapide sur un parcours comme ça pourrait bien me convenir. Au plus tu roules vite, au moins tu es crispé sur le vélo. Si cela se creuse et devient plus lourd, c'est plus dur pour moi. Trois coureurs sont au-dessus du lot avec Mathieu (van der Poel, le Néerlandais grandissime favori), Wout et Toon. Pour tous les autres, il y a des possibilités dans un bon jour. J'aimerais finir dans le top 5. Une médaille de bronze comme à l'Euro, ce sera difficile". (Belga)

Secoué par une chute mardi dernier à l'entraînement, Laurens Sweeck a retrouvé son potentiel après une course difficile à Hoogerheide en Coupe du monde. "C'était trop tôt. J'étais crispé sur le vélo. J'ai encore un peu mal au dos, mais c'est du passé", a expliqué Laurens Sweeck à deux jours du Mondial qui pourrait se dérouler sur un parcours durci. "Un cross rapide sur un parcours comme ça pourrait bien me convenir. Au plus tu roules vite, au moins tu es crispé sur le vélo. Si cela se creuse et devient plus lourd, c'est plus dur pour moi. Trois coureurs sont au-dessus du lot avec Mathieu (van der Poel, le Néerlandais grandissime favori), Wout et Toon. Pour tous les autres, il y a des possibilités dans un bon jour. J'aimerais finir dans le top 5. Une médaille de bronze comme à l'Euro, ce sera difficile". (Belga)