"Je veux montrer déjà quelque chose mercredi à Maldegem", a précisé Wout van Aert, 21 ans. "C'est juste fantastique d'avoir ce maillot trois semaines après celui de champion de Belgique. Je n'ai pas vraiment réussi à dormir. Je n'ai pas encore revu les images de la course, mais ma petite amie (Sarah De Bie) a dormi avec le maillot de champion du monde. J'ai été à Lille hier soir où les supporters avaient organisé une fête. Il y avait énormément de monde, comme après le titre de champion de Belgique. Je profite pleinement de ma victoire. J'avais déjà un maillot (national) et cela me donnait de l'apaisement. Je pouvais me focaliser pleinement sur la course à Zolder. Malgré la forme de Mathieu van der Poel ces dernières semaines, j'étais vraiment confiant. Je sais que je dois toujours croire en moi. Mon coach mental, Rudy Heylen m'aide beaucoup en ce sens. Il m'a appris à me ressaisir durant une course. En plus, je commence à avoir un peu d'expérience maintenant. Et j'essaie de bien travailler mes points faibles." Wout van Aert a du aussi composer avec certains supporters néerlandais indisciplinés l'aspergeant notamment de bière. "Je trouve cela dommage", a commenté encore le champion du monde. "J'avais espéré un ambiance sportive, comme au Nouvel An à Baal. Sven Nys y est le chouchou, mais j'y ai reçu moi aussi beaucoup d'encouragements." (Belga)

"Je veux montrer déjà quelque chose mercredi à Maldegem", a précisé Wout van Aert, 21 ans. "C'est juste fantastique d'avoir ce maillot trois semaines après celui de champion de Belgique. Je n'ai pas vraiment réussi à dormir. Je n'ai pas encore revu les images de la course, mais ma petite amie (Sarah De Bie) a dormi avec le maillot de champion du monde. J'ai été à Lille hier soir où les supporters avaient organisé une fête. Il y avait énormément de monde, comme après le titre de champion de Belgique. Je profite pleinement de ma victoire. J'avais déjà un maillot (national) et cela me donnait de l'apaisement. Je pouvais me focaliser pleinement sur la course à Zolder. Malgré la forme de Mathieu van der Poel ces dernières semaines, j'étais vraiment confiant. Je sais que je dois toujours croire en moi. Mon coach mental, Rudy Heylen m'aide beaucoup en ce sens. Il m'a appris à me ressaisir durant une course. En plus, je commence à avoir un peu d'expérience maintenant. Et j'essaie de bien travailler mes points faibles." Wout van Aert a du aussi composer avec certains supporters néerlandais indisciplinés l'aspergeant notamment de bière. "Je trouve cela dommage", a commenté encore le champion du monde. "J'avais espéré un ambiance sportive, comme au Nouvel An à Baal. Sven Nys y est le chouchou, mais j'y ai reçu moi aussi beaucoup d'encouragements." (Belga)