Grande favorite, Marianne Vos, septuple championne du monde, semblait filer vers la victoire. Mais la Néerlandaise a été victime d'un problème à sa chaîne dans le dernier tour. Sanne Cant est revenue à toute allure avant de prendre quelques mètres à son adversaire, qui s'est accrochée. La victoire s'est jouée au sprint. Cant avait encore des réserves et s'est imposée. Huit fois championne de Belgique, Cant, 26 ans, n'avait encore jamais été championne du monde. Elle avait décroché l'argent en 2015 et le bronze en 2012 et 2016. Cant offre à la Belgique le premier titre mondial féminin. Elle succède au palmarès à la Néerlandaise Thalita de Jong, qui, blessée, n'a pu défendre son titre. La Tchèque Katerina Nash a pris le bronze. (Belga)

Grande favorite, Marianne Vos, septuple championne du monde, semblait filer vers la victoire. Mais la Néerlandaise a été victime d'un problème à sa chaîne dans le dernier tour. Sanne Cant est revenue à toute allure avant de prendre quelques mètres à son adversaire, qui s'est accrochée. La victoire s'est jouée au sprint. Cant avait encore des réserves et s'est imposée. Huit fois championne de Belgique, Cant, 26 ans, n'avait encore jamais été championne du monde. Elle avait décroché l'argent en 2015 et le bronze en 2012 et 2016. Cant offre à la Belgique le premier titre mondial féminin. Elle succède au palmarès à la Néerlandaise Thalita de Jong, qui, blessée, n'a pu défendre son titre. La Tchèque Katerina Nash a pris le bronze. (Belga)