"J'ai roulé à bloc, comme toute l'équipe", a poursuivi Lampaert. "C'est génial de gagner. Dans un Mondial comme celui-ci, un rien fait la différence et il a fallu donner tout ce que nous avions dans les jambes. C'était très important d'arriver encore à cinq au sommet de la côte et d'ensuite rouler à fond jusqu'à la fin. On a d'ailleurs fait la différence dans le final en faisant parler notre puissance. J'ai essayé de prendre mes relais régulièrement mais dans les dix derniers kilomètres je n'en pouvais plus. Je n'arrivais pas à récupérer de mes efforts alors que je ne passais plus en tête." Le coureur de l'équipe Quick-Step Floors a tenu une fois de plus à mettre en évidence l'esprit d'équipe de la formation belge qui a encore joué un rôle important dans cette victoire. "Nous roulons l'un pour l'autre, nous nous sacrifions l'un pour l'autre, notre esprit d'équipe est incroyable. C'est ma deuxième médaille d'or avec l'équipe et celle-ci a le même goût que celle du Qatar. Cette deuxième victoire est une grande joie car nous n'étions pas les grands favoris mais je savais que nous étions très forts. L'équipe est jeune mais déjà remplie de talent avec Asgreen, Schachmann et Laurens De Plus ainsi que de gros rouleurs expérimentés comme Terpstra, Jüngels et moi. Nous étions vraiment dans une bonne dynamique dans cet exercice et voulions montrer que nous étions faits pour cette épreuve avec un beau résultat au Mondial." Non-sélectionné par Kevin De Weert pour les prochaines épreuves sous la vareuse belge, Lampaert va pouvoir fêter ce sacre sans arrière-pensées. "Ce soir, on va certainement faire une grosse fête et je ne vais pas penser au lendemain car mes Mondiaux s'arrêtent ici. Je me concentrerai ensuite sur mes deux dernières courses avant la fin de la saison: Binche-Chimay-Binche et Paris-Tours." (Belga)