"Je ne me sens pas comme un favori, c'est un Championnat du monde", a expliqué Nys, jeudi, en conférence de presse. "Il y a ici beaucoup de gars qui ont couru beaucoup plus de courses que moi, y compris au niveau WorldTour. Donc je ne sais pas ce que ça va donner. Je ne me considère pas comme l'un des plus forts du peloton. Je suis plutôt un outsider si ça arrive au sprint." A Trente, Nys avait l'avantage d'être peu connu par ses concurrents. Ce qui n'est désormais plus le cas. "Je ne suis plus un inconnu, ils ne me laisseront plus aussi facilement partir", confirme le jeune coureur. "Différents scenarios sont possibles sur ce parcours, personne ne peut savoir à l'avance comment va se dérouler la course. Mon sprint est un atout bien sûr, mais cela dépendra des circonstances de la course, si je peux encore jouer un rôle." Le parcours, plus long mais avec un dénivelé moins important qu'à Trente, devrait mieux convenir à Nys que celui de l'Euro. "Mais il se pourrait qu'il me manque un peu de 'corps' sur un tel circuit par rapport aux autres, plus âgés et avec plus d'expérience, lorsque la course deviendra plus difficile", souligne le fils de l'ancien champion de cyclocross Sven Nys. "L'objectif est de bien aborder la course en tant qu'équipe", a ajouté Nys. "Et si nous réussissons cela, nous pourrons ramener l'arc-en-ciel." (Belga)

"Je ne me sens pas comme un favori, c'est un Championnat du monde", a expliqué Nys, jeudi, en conférence de presse. "Il y a ici beaucoup de gars qui ont couru beaucoup plus de courses que moi, y compris au niveau WorldTour. Donc je ne sais pas ce que ça va donner. Je ne me considère pas comme l'un des plus forts du peloton. Je suis plutôt un outsider si ça arrive au sprint." A Trente, Nys avait l'avantage d'être peu connu par ses concurrents. Ce qui n'est désormais plus le cas. "Je ne suis plus un inconnu, ils ne me laisseront plus aussi facilement partir", confirme le jeune coureur. "Différents scenarios sont possibles sur ce parcours, personne ne peut savoir à l'avance comment va se dérouler la course. Mon sprint est un atout bien sûr, mais cela dépendra des circonstances de la course, si je peux encore jouer un rôle." Le parcours, plus long mais avec un dénivelé moins important qu'à Trente, devrait mieux convenir à Nys que celui de l'Euro. "Mais il se pourrait qu'il me manque un peu de 'corps' sur un tel circuit par rapport aux autres, plus âgés et avec plus d'expérience, lorsque la course deviendra plus difficile", souligne le fils de l'ancien champion de cyclocross Sven Nys. "L'objectif est de bien aborder la course en tant qu'équipe", a ajouté Nys. "Et si nous réussissons cela, nous pourrons ramener l'arc-en-ciel." (Belga)