La semaine passée, à Trente, Reusser a mis fin à la suprématie néerlandaise sur le chrono des Championnats d'Europe en s'imposant devant Ellen van Dijk. Vice-championne du monde à Imola l'an passé, entre Van der Breggen et Van Dijk, et vice-championne olympique à Tokyo, derrière Van Vleuten et devant Van der Breggen, Reusser semble avoir toutes les cartes en mains pour s'offrir, à 29 ans, un premier titre mondial. Mais pour cela, elle devra à nouveau battre la concurrence néerlandaise. Car Annemiek van Vleuten, 38 ans, et un palmarès déjà impressionnant, n'est pas encore rassasiée. Elle a déjà été championne du monde dans cet exercice en 2017 et 2018. L'an passé, elle avait aussi gagné la course en ligne. Et a donc devancé Reusser à Tokyo, alors qu'elle n'a pas pris part au chrono de l'Euro. Championne du monde du contre-la-montre en 2013 et quadruple championne d'Europe de la même discipline entre 2016 et 2019, Ellen van Dijk, 34 ans, a remporté la course en ligne de l'Euro après un numéro, prouvant que sa condition est bonne et qu'elle peut encore se sublimer dans un grand rendez-vous. Championne du monde en 2014 et troisième à l'Euro de Trente, l'Allemande Lisa Brennauer emmène la troupe des outsiders, qui comprend aussi l'Américaine Amber Neben, sacrée en 2016. Julie Van de Velde et Sara Van de Vel, 9e du récent Euro, représenteront la Belgique. Jamais une cycliste belge n'est montée sur le podium depuis que cette épreuve a été ajoutée au programme des Mondiaux. La cinquième place d'Ann-Sophie Duyck en 2014 à Ponferrada constitue le meilleur résultat d'une cycliste belge. La course se disputera sur une distance de 30,3 km. Comme l'épreuve masculine, le départ sera donné sur la plage de Knokke-Heist, près du casino. Le parcours emmènera le parcours le long des canaux, par Damme, avant une arrivée sur la place 't Zand. (Belga)

La semaine passée, à Trente, Reusser a mis fin à la suprématie néerlandaise sur le chrono des Championnats d'Europe en s'imposant devant Ellen van Dijk. Vice-championne du monde à Imola l'an passé, entre Van der Breggen et Van Dijk, et vice-championne olympique à Tokyo, derrière Van Vleuten et devant Van der Breggen, Reusser semble avoir toutes les cartes en mains pour s'offrir, à 29 ans, un premier titre mondial. Mais pour cela, elle devra à nouveau battre la concurrence néerlandaise. Car Annemiek van Vleuten, 38 ans, et un palmarès déjà impressionnant, n'est pas encore rassasiée. Elle a déjà été championne du monde dans cet exercice en 2017 et 2018. L'an passé, elle avait aussi gagné la course en ligne. Et a donc devancé Reusser à Tokyo, alors qu'elle n'a pas pris part au chrono de l'Euro. Championne du monde du contre-la-montre en 2013 et quadruple championne d'Europe de la même discipline entre 2016 et 2019, Ellen van Dijk, 34 ans, a remporté la course en ligne de l'Euro après un numéro, prouvant que sa condition est bonne et qu'elle peut encore se sublimer dans un grand rendez-vous. Championne du monde en 2014 et troisième à l'Euro de Trente, l'Allemande Lisa Brennauer emmène la troupe des outsiders, qui comprend aussi l'Américaine Amber Neben, sacrée en 2016. Julie Van de Velde et Sara Van de Vel, 9e du récent Euro, représenteront la Belgique. Jamais une cycliste belge n'est montée sur le podium depuis que cette épreuve a été ajoutée au programme des Mondiaux. La cinquième place d'Ann-Sophie Duyck en 2014 à Ponferrada constitue le meilleur résultat d'une cycliste belge. La course se disputera sur une distance de 30,3 km. Comme l'épreuve masculine, le départ sera donné sur la plage de Knokke-Heist, près du casino. Le parcours emmènera le parcours le long des canaux, par Damme, avant une arrivée sur la place 't Zand. (Belga)