"Après ma course, je suis resté, sans stress, à la première place provisoire pendant 40 minutes", a expliqué Remco Evenepoel. "Les 10 dernières minutes d'attente ont, par contre, été très stressantes, car, quand les ténors sont entrés en course, j'ai été éjecté du podium provisoire dès le premier temps intermédiaire, après 13 kilomètres. Mais, au deuxième pointage intermédiaire, j'étais revenu à la 3e place que je n'ai plus quittée. J'ai pu, comme je l'avais prévu, garder une même puissance sur les pédales et donner quelques watts en plus dans la dernière partie du parcours, ce qui a fait la différence. J'avais retenu une leçon de l'Euro de ne pas partir trop vite et d'en garder sous la pédale et c'est ce que j'ai fait. Nous voulions être sur le podium mondial, Wout et moi, mais pas forcément en 2e et 3e positions. Je suis très content de ce que j'ai réalisé. Les Belges sont sur le podium du contre-la-montre mondial depuis 2018, sans interruption. J'espère vraiment que nous pourrons enfin décrocher l'or dans les prochaines années." Remco Evenepoel a exprimé sa satisfaction d'avoir retrouvé la plénitude de ses moyens après sa très grave chute du Tour de Lombardie, le 15 août 2020, dans un ravin lors de la descente du Mur de Sormano. Le jeune coureur de Deceunink-Quick Step souffrait d'une fracture du bassin et d'une contusion au poumon. Sa revalidation a été longue. "Je pense avoir retrouvé toute ma puissance ces dernières semaines. J'ai pu m'exprimer à fond dimanche et ça fait du bien de me retrouver entièrement. Je suis donc très content de ma 3e place, surtout derrière deux coureurs comme Wout van Aert et Filippo Ganna." Remco Evenepoel disputera la course en ligne des championnats du monde le 26 septembre entre Anvers et Leuven sur la distance de 268,3 km. (Belga)

"Après ma course, je suis resté, sans stress, à la première place provisoire pendant 40 minutes", a expliqué Remco Evenepoel. "Les 10 dernières minutes d'attente ont, par contre, été très stressantes, car, quand les ténors sont entrés en course, j'ai été éjecté du podium provisoire dès le premier temps intermédiaire, après 13 kilomètres. Mais, au deuxième pointage intermédiaire, j'étais revenu à la 3e place que je n'ai plus quittée. J'ai pu, comme je l'avais prévu, garder une même puissance sur les pédales et donner quelques watts en plus dans la dernière partie du parcours, ce qui a fait la différence. J'avais retenu une leçon de l'Euro de ne pas partir trop vite et d'en garder sous la pédale et c'est ce que j'ai fait. Nous voulions être sur le podium mondial, Wout et moi, mais pas forcément en 2e et 3e positions. Je suis très content de ce que j'ai réalisé. Les Belges sont sur le podium du contre-la-montre mondial depuis 2018, sans interruption. J'espère vraiment que nous pourrons enfin décrocher l'or dans les prochaines années." Remco Evenepoel a exprimé sa satisfaction d'avoir retrouvé la plénitude de ses moyens après sa très grave chute du Tour de Lombardie, le 15 août 2020, dans un ravin lors de la descente du Mur de Sormano. Le jeune coureur de Deceunink-Quick Step souffrait d'une fracture du bassin et d'une contusion au poumon. Sa revalidation a été longue. "Je pense avoir retrouvé toute ma puissance ces dernières semaines. J'ai pu m'exprimer à fond dimanche et ça fait du bien de me retrouver entièrement. Je suis donc très content de ma 3e place, surtout derrière deux coureurs comme Wout van Aert et Filippo Ganna." Remco Evenepoel disputera la course en ligne des championnats du monde le 26 septembre entre Anvers et Leuven sur la distance de 268,3 km. (Belga)