"C'était une journée longue, humide et froide", a raconté Wellens. "Mais bon, cela vaut pour tout le monde dans le peloton. Normalement, je suis bon dans ces circonstances, j'ai déjà remporté quelques courses de cette manière, mais aujourd'hui je n'avais pas les super jambes que j'avais espérées. C'est étrange: avant, nous voulions une course éreintante, mais finalement nous n'y avons pas vraiment participé." "J'aurais dû figurer dans ce groupe de cinq à la fin", reconnaît Wellens. "Mais c'est l'histoire de cette journée, j'étais un peu trop loin et les jambes ne tournaient pas. C'est dommage, nous n'avons pas roulé la course que nous avions programmée. Nous avons trop couru derrière les événements, nous avons subi la course et nous étions trop courts." "En chemin, j'ai entendu que Phil (Gilbert) et Remco (Evenepoel) avaient abandonné", a poursuivi Wellens. "Cela m'a surpris, mais j'ai entendu que Phil était tombé. C'est dommage pour lui, mais ce n'est pas une excuse pour notre prestation, nous n'avons pas couru comme nous le voulions et n'avons pas appliqué nos plans. Nous en attendions tous plus." Un groupe de cinq s'est échappé à une trentaine de kilomètres de l'arrivée. Le futur champion du monde Mads Pedersen s'y trouvait. "J'aurais aimé en faire partie, mais cela ne s'est pas produit. Nous avons commencé la poursuite, mais nous ne nous sommes jamais rapprochés d'eux. Cela signifie qu'ils étaient les plus forts. Je pense que nous sommes tous un peu déçus après une telle course." (Belga)