"Je n'ai pas vraiment d'explication. Soudain, la lumière s'est éteinte. Je n'ai jamais connu cela", a raconté van der Poel, finalement 43e à 11 minutes du vainqueur, le Danois Mads Pedersen. "Je tenais à terminer mes premiers Mondiaux." Avec seulement 28 jours de course sur route dans les jambes, c'était un défi pour le champion du monde de cyclocross de s'imposer également dans le Yorkshire. Le Néerlandais figurait néanmoins parmi les prétendants au titre compte tenu de son impressionnant printemps, avec une victoire à l'Amstel Gold Race en point d'orgue, et de sa domination au récent Tour de Grande-Bretagne. "J'étais un des favoris, pas le grand favori", a-t-il rappelé. Finalement, seul lui et l'Italien ont tenu leur rang parmi les coureurs les plus souvent cités dans la conquête du maillot arc-en-ciel. "Je ne pense pas que je puisse me reprocher quelque chose. Je n'ai pas non plus trop peu mangé ou bu. Le froid a dû jouer un rôle. A un moment donné, je portais six à sept couches de vêtement. Et pourtant, je n'arrivais pas à me réchauffer." Même si c'était difficile, van der Poel a bouclé ce dernier tour. "Il a duré très longtemps, mais je voulais atteindre l'arrivée. J'ai disputé une belle course, sans commettre d'erreur. Bien sûr, je suis déçu, mais c'est différent que quand tu rates la victoire de peu." (Belga)