"La course sera dure et difficile, samedi", a-t-elle indiqué jeudi en conférence de presse, "mais je me sens à 100 % pour cette échéance mondiale." Quatrième des JO de Tokyo, Kopecky n'a pu terminer qu'à la 14e place au championnat d'Europe à Trente. "J'avoue avoir connu une baisse de régime à l'Euro. J'avais de bonnes sensations mais j'ai explosé dans la côte décisive. Il me manquait certes quelques pourcentages au niveau de la forme que j'ai réussi à retrouver pour le mondial." Lotte Kopecky s'est récemment imposée dans la première étape du Tour de la Semois, sur le parcours exigeant de Vresse-sur-Semois. "C'était important après mon championnat d'Europe. J'ai pu m'imposer au sprint sur un parcours difficile. Nous avons par ailleurs terminé 7e du mondial de contre-la-montre en relais mixte. J'y ai tout donné et j'en suis sortie avec de bonnes sensations." La championne nationale s'attend à une course dure, samedi. "L'idéal serait que j'arrive dans un petit groupe pour jouer ma carte dans le sprint. Je suis par ailleurs rassurée de pouvoir avoir Jolien D'hoore à mes côtés samedi. Elle est très forte et son expérience dans ce genre de rendez-vous sera essentielle pour moi. Je suis en tout cas impatiente d'être dans la course samedi avec elle et les autres Belges." (Belga)

"La course sera dure et difficile, samedi", a-t-elle indiqué jeudi en conférence de presse, "mais je me sens à 100 % pour cette échéance mondiale." Quatrième des JO de Tokyo, Kopecky n'a pu terminer qu'à la 14e place au championnat d'Europe à Trente. "J'avoue avoir connu une baisse de régime à l'Euro. J'avais de bonnes sensations mais j'ai explosé dans la côte décisive. Il me manquait certes quelques pourcentages au niveau de la forme que j'ai réussi à retrouver pour le mondial." Lotte Kopecky s'est récemment imposée dans la première étape du Tour de la Semois, sur le parcours exigeant de Vresse-sur-Semois. "C'était important après mon championnat d'Europe. J'ai pu m'imposer au sprint sur un parcours difficile. Nous avons par ailleurs terminé 7e du mondial de contre-la-montre en relais mixte. J'y ai tout donné et j'en suis sortie avec de bonnes sensations." La championne nationale s'attend à une course dure, samedi. "L'idéal serait que j'arrive dans un petit groupe pour jouer ma carte dans le sprint. Je suis par ailleurs rassurée de pouvoir avoir Jolien D'hoore à mes côtés samedi. Elle est très forte et son expérience dans ce genre de rendez-vous sera essentielle pour moi. Je suis en tout cas impatiente d'être dans la course samedi avec elle et les autres Belges." (Belga)