Van de Velde ne court que depuis deux ans, après une longue carrière en athlétisme où elle s'est arrêtée en raison de blessures. Il s'agissait de ses premiers championnats du monde, à 25 ans. "Je peux vivre avec ce résultat", a-t-elle expliqué après la course. "Ce fut un parcours très difficile. Je suis complètement cassée. J'ai normalement de bonnes jambes pour grimper, mais j'ai un peu forcé lors de la première ascension. Cette pente raide n'est pas faite pour moi et j'ai payé mes efforts." Elle s'est ensuite glissée dans un groupe de poursuivantes, mais elle n'a pas pu suivre lorsque le tempo s'est élevée. "Les Strade Bianche furent également très difficiles, mais ces championnats du monde sont encore d'un autre niveau. Après, ce n'était que mes débuts donc je ne peux que progresser et j'espère être encore là dans le futur. Si je suis en vacances maintenant ? Non, pas du tout. Je suis kinésithérapeute dans un cabinet de groupe et j'ai pris beaucoup de jours de congé pour pouvoir courir. Lundi, je retourne au travail, mon premier patient arrive l'après-midi." Kelly Van den Steen a également terminé loin des premières places. "J'ai dû laisser partir le peloton lors de cette première montée pentue, mais je m'y attendais", expliquat-elle à l'arrivée. "J'ai ensuite réussi à revenir et j'ai bien géré ma course. J'ai ensuite essayé de me joindre à une échappée mais je n'ai pas réussi. Par la suite, le rythme a augmenté et on finit dans un groupe de poursuivantes. J'aurais aimé finir dans le grand groupe. Mais bon, je suis 42e. Dans le dernier tour, j'ai eu des crampes et j'ai dû laisser partir le grand groupe." (Belga)