Evenepoel répond lui aux critères nationaux: atteindre le top-5 à l'Euro ou le top-8 aux Mondiaux. Ceux qui y parviennent peuvent prétendre à une place dans l'équipe belge à Tokyo et sera automatiquement qualifié pour la course sur route. "Remco répond à ces critères et cela équivaut dans son cas à une sélection", a expliqué le directeur technique de Belgian Cycling Frederik Broché. Bien que Campenaerts soit détenteur du record de l'Heure et double champion d'Europe du contre-la-montre, il n'a pas rempli les conditions ces derniers mois et ne peut pas se rendre automatiquement aux Jeux. Yves Lampaert et Wout van Aert, champion de Belgique de la discipline, entrent également en ligne de compte. Le sélectionneur Rik Verbrugghe ne peut emmener que cinq coureurs pour la course en ligne sur route au Japon et deux d'entre eux disputeront également le contre-la-montre. Il faut donc un coureur de contre-la-montre qui peut aussi être très utile pour l'épreuve sur route. La fédération belge se trouve devant un choix difficile. "Les critères étaient là pour revendiquer une place en tant que spécialiste de l'épreuve chronométrée mais Victor est passé côté", a commenté Broché. "Cela ne veut pas dire qu'il n'ira pas à Tokyo, mais tout le monde a encore sa chance." (Belga)