La récente championne d'Europe de course en ligne, 2e dans le chrono européen à Trente derrière la Suisse Reusser, entrevoit un match à trois pour le titre mondial lundi à Bruges. "Ce sera entre Annemiek Van Vleuten, Marlen Reusser et moi-même pour l'or", a expliqué Van Dijk samedi après-midi. "Je vois un certain nombre de candidates pour les places d'honneur mais nous serons trois pour l'arc-en-ciel ", a indiqué la quadruple championne d'Europe du chrono (2016, 2017, 2018, 2019). La championne du monde de 2013 a reconnu deux fois le parcours du chrono mondial samedi matin. Une nouvelle reconnaissance est également au programme de dimanche." Le parcours est très simple", a commenté Van Dijk. " Le parcours comprend beaucoup de lignes droites, il est peu technique, il faut juste pédaler en puissance, ce qui me convient bien. J'apprécie ce type de parcours avec peu de montées et peu de virages: cela me permet de ne pas couper mon rythme. J'ai déjà envie d'y être. Ce sera un chrono en puissance où il faudra relever le défi mental. Dans certains contre-la-montre, il faut constamment penser à beaucoup de choses, à tourner à gauche, à droite, à freiner, à relancer et à négocier le virage qui arrive, on ne pense pas à la douleur dans les jambes. Sur le parcours de lundi, il n'y a pas à penser à autre chose qu'à rouler à fond et à rester forte mentalement. Je crois que Annemiek aurait préféré trouver une montée sur le parcours mais je pense qu'elle peut aussi parfaitement gérer le circuit qui est proposé et rouler vite. Quant à Marlen, je pense qu'elle trouve ici un contre-la-montre à sa mesure et un circuit qui lui convient parfaitement". Ellen van Dijk est impatiente d'en découdre lundi entre Knokke-Heist et Bruges. "L'ambiance est déjà énorme", a-t-elle souligné après sa reconnaissance de samedi. "On voit rarement autant de mobile homes et de public le long de la route. Les fans nous ont encouragées, ils faisaient même la "ola". Et les championnats n'ont pas encore commencé! Je suis en tout cas en pleine confiance, mon titre européen a prouvé que je suis en forme. Mais ça ne va rien changer à ma course de lundi, ce sera une nouvelle course, au mental, et je suis prête à encore tout donner". (Belga)

La récente championne d'Europe de course en ligne, 2e dans le chrono européen à Trente derrière la Suisse Reusser, entrevoit un match à trois pour le titre mondial lundi à Bruges. "Ce sera entre Annemiek Van Vleuten, Marlen Reusser et moi-même pour l'or", a expliqué Van Dijk samedi après-midi. "Je vois un certain nombre de candidates pour les places d'honneur mais nous serons trois pour l'arc-en-ciel ", a indiqué la quadruple championne d'Europe du chrono (2016, 2017, 2018, 2019). La championne du monde de 2013 a reconnu deux fois le parcours du chrono mondial samedi matin. Une nouvelle reconnaissance est également au programme de dimanche." Le parcours est très simple", a commenté Van Dijk. " Le parcours comprend beaucoup de lignes droites, il est peu technique, il faut juste pédaler en puissance, ce qui me convient bien. J'apprécie ce type de parcours avec peu de montées et peu de virages: cela me permet de ne pas couper mon rythme. J'ai déjà envie d'y être. Ce sera un chrono en puissance où il faudra relever le défi mental. Dans certains contre-la-montre, il faut constamment penser à beaucoup de choses, à tourner à gauche, à droite, à freiner, à relancer et à négocier le virage qui arrive, on ne pense pas à la douleur dans les jambes. Sur le parcours de lundi, il n'y a pas à penser à autre chose qu'à rouler à fond et à rester forte mentalement. Je crois que Annemiek aurait préféré trouver une montée sur le parcours mais je pense qu'elle peut aussi parfaitement gérer le circuit qui est proposé et rouler vite. Quant à Marlen, je pense qu'elle trouve ici un contre-la-montre à sa mesure et un circuit qui lui convient parfaitement". Ellen van Dijk est impatiente d'en découdre lundi entre Knokke-Heist et Bruges. "L'ambiance est déjà énorme", a-t-elle souligné après sa reconnaissance de samedi. "On voit rarement autant de mobile homes et de public le long de la route. Les fans nous ont encouragées, ils faisaient même la "ola". Et les championnats n'ont pas encore commencé! Je suis en tout cas en pleine confiance, mon titre européen a prouvé que je suis en forme. Mais ça ne va rien changer à ma course de lundi, ce sera une nouvelle course, au mental, et je suis prête à encore tout donner". (Belga)