Teuns a effectué une reconnaissance jeudi et a ainsi testé la montée finale, l'Höttinger Höll. "C'est bien sûr un parcours difficile. Je suis agréablament surpris par la montée finale, je m'attendais à pire. A la Vuelta, il y avait des montées encore plus raides. On ne peut pas comparer cette montée finale avec le Mur de Huy, mais plutôt avec certaines arrivées de la Vuelta." Troisième l'an passé au Mur de Huy et plusieurs fois dans le top-5 de la Vuelta cette année, Teuns est confiant. "A la Vuelta, je suis passé plusieurs fois tout près de la victoire. Cela m'a donné confiance. Je suis heureux de cette montée, elle me convient. Je suis content d'avoir la Vuelta dans les jambes, surtout avec une telle ascension, car tu dois faire plusieurs fois des efforts intenses. Ce sera une course par élimination. Et après, ce sont les jambes qui feront la différence." L'équipe belge se présente au départ avec quatre leaders: Van Avermaet, Wellens, Benoot et Teuns lui-même. "Nous sommes forts dans la largeur, mais d'autres pays comme la France avec Alaphilippe et l'Espagne avec Valverde ont un grand favori dans leurs rangs. Si tu prends une liste élargie, nous sommes peut-être parmi les favoris, mais nous ne sommes pas les grands favoris." Teuns peut attendre la dernière ascension avec son démarrage. "C'est ma force et c'est certainement un atout que je dois utiliser", confirme le coureur BMC. "J'ai déjà prouvé que je suis bon sur de telles arrivées. D'un autre côté, il restera encore 8 kilomètres après le sommet, une descente et des parties plates avant l'arrivée. Ce sont des autres données, mais bon, si les jambes sont en ordre dimanche, je ne dois pas craindre cette montée et je peux jouer un rôle", a conclu Teuns. (Belga)

Teuns a effectué une reconnaissance jeudi et a ainsi testé la montée finale, l'Höttinger Höll. "C'est bien sûr un parcours difficile. Je suis agréablament surpris par la montée finale, je m'attendais à pire. A la Vuelta, il y avait des montées encore plus raides. On ne peut pas comparer cette montée finale avec le Mur de Huy, mais plutôt avec certaines arrivées de la Vuelta." Troisième l'an passé au Mur de Huy et plusieurs fois dans le top-5 de la Vuelta cette année, Teuns est confiant. "A la Vuelta, je suis passé plusieurs fois tout près de la victoire. Cela m'a donné confiance. Je suis heureux de cette montée, elle me convient. Je suis content d'avoir la Vuelta dans les jambes, surtout avec une telle ascension, car tu dois faire plusieurs fois des efforts intenses. Ce sera une course par élimination. Et après, ce sont les jambes qui feront la différence." L'équipe belge se présente au départ avec quatre leaders: Van Avermaet, Wellens, Benoot et Teuns lui-même. "Nous sommes forts dans la largeur, mais d'autres pays comme la France avec Alaphilippe et l'Espagne avec Valverde ont un grand favori dans leurs rangs. Si tu prends une liste élargie, nous sommes peut-être parmi les favoris, mais nous ne sommes pas les grands favoris." Teuns peut attendre la dernière ascension avec son démarrage. "C'est ma force et c'est certainement un atout que je dois utiliser", confirme le coureur BMC. "J'ai déjà prouvé que je suis bon sur de telles arrivées. D'un autre côté, il restera encore 8 kilomètres après le sommet, une descente et des parties plates avant l'arrivée. Ce sont des autres données, mais bon, si les jambes sont en ordre dimanche, je ne dois pas craindre cette montée et je peux jouer un rôle", a conclu Teuns. (Belga)