Les Belgian Bullets étaient déjà 11es à mi-parcours. Elles ont signé le 12e chrono de la 3e descente (57.20) et le 10e de la quatrième et dernière manche (57.06) pour un total de 3:48.51 à 3 secondes et 2/100es des Américaines Kaillie Humphries et Lauren Gibbs (3:45.49). La médaille d'argent est revenue aux Allemandes Kim Kalicki et Kira Lipperheide, à 37/100es. Les Canadiennes Christine de Bruin et Kristen Bujnowski, 3es à 1.06, complètent le podium mondial. C'est le premier titre mondial pour Kaillie Humphries, 34 ans, pour le compte des Etats-Unis et le troisième de sa carrière après deux titres conquis en 2012 et 2013 sous la bannière du Canada. Kaillie Humphries est aussi double championne olympique en 2010 et 2014. Elle avait dû se contenter du bronze à Pyeongchang en 2018. Kaillie Humphries avait demandé à quitter le giron du Canada en 2018 portant plainte pour harcelement contre un entraîneur et la direction de la fédération de bobsleigh et skeleton du Canada. A l'issue d'une longue bataille, elle avait obtenu gain de cause en septembre 2019 et autorisée à concourir pour les Etats-Unis. L'an dernier, à Whistler (Canada), Vannieuwenhuyse et Sara Aerts s'étaient classées huitièmes. Le titre était revenu à Mariama Jamanka et Annika Drazek (Belga)

Les Belgian Bullets étaient déjà 11es à mi-parcours. Elles ont signé le 12e chrono de la 3e descente (57.20) et le 10e de la quatrième et dernière manche (57.06) pour un total de 3:48.51 à 3 secondes et 2/100es des Américaines Kaillie Humphries et Lauren Gibbs (3:45.49). La médaille d'argent est revenue aux Allemandes Kim Kalicki et Kira Lipperheide, à 37/100es. Les Canadiennes Christine de Bruin et Kristen Bujnowski, 3es à 1.06, complètent le podium mondial. C'est le premier titre mondial pour Kaillie Humphries, 34 ans, pour le compte des Etats-Unis et le troisième de sa carrière après deux titres conquis en 2012 et 2013 sous la bannière du Canada. Kaillie Humphries est aussi double championne olympique en 2010 et 2014. Elle avait dû se contenter du bronze à Pyeongchang en 2018. Kaillie Humphries avait demandé à quitter le giron du Canada en 2018 portant plainte pour harcelement contre un entraîneur et la direction de la fédération de bobsleigh et skeleton du Canada. A l'issue d'une longue bataille, elle avait obtenu gain de cause en septembre 2019 et autorisée à concourir pour les Etats-Unis. L'an dernier, à Whistler (Canada), Vannieuwenhuyse et Sara Aerts s'étaient classées huitièmes. Le titre était revenu à Mariama Jamanka et Annika Drazek (Belga)