"Le fait d'arriver ici sans pression est sûrement un avantage car je suis vraiment relâché. Je pense pouvoir encore mieux prester avec cette mentalité. Je ne peux que surprendre, c'est plus facile sur le plan mental", a assuré Van de Velde. Bien que quelque peu gêné par des lits un peu trop courts pour sa grande taille, Van de Velde est parfaitement bien reposé avant d'aborder ces Mondiaux. "Je n'ai pas trop souffert du décalage horaire et je me sens vraiment bien. J'espère que la forme va encore s'améliorer. J'espère simplement confirmer ce que j'ai déjà fait cette saison et faire une belle course. C'est compliqué de se fixer un objectif de temps car une course peut s'avérer très différente d'une autre d'un point de vue tactique." Pensionnaire de l'AC Duffel, Van de Velde a reconnu que son principal objectif cet été était l'Euro de Munich, prévu en août. "Ces Mondiaux constitueront un fantastique moyen d'apprendre et cela peut assurément m'aider pour le futur. C'est aussi un test grandeur nature, pour voir où je me situe." Excité à l'idée de pouvoir courir contre ceux qu'il regardait encore à la télévision il y a quelques années, Tim van de Velde est simplement heureux de pouvoir s'aligner sur un grand championnat après l'annulation de l'Euro 2020 en raison de la pandémie et une blessure au genou subie en 2021 lors d'un accident de travail. "C'est juste dingue de pouvoir être ici", a-t-il ponctué, le sourire aux lèvres. (Belga)

"Le fait d'arriver ici sans pression est sûrement un avantage car je suis vraiment relâché. Je pense pouvoir encore mieux prester avec cette mentalité. Je ne peux que surprendre, c'est plus facile sur le plan mental", a assuré Van de Velde. Bien que quelque peu gêné par des lits un peu trop courts pour sa grande taille, Van de Velde est parfaitement bien reposé avant d'aborder ces Mondiaux. "Je n'ai pas trop souffert du décalage horaire et je me sens vraiment bien. J'espère que la forme va encore s'améliorer. J'espère simplement confirmer ce que j'ai déjà fait cette saison et faire une belle course. C'est compliqué de se fixer un objectif de temps car une course peut s'avérer très différente d'une autre d'un point de vue tactique." Pensionnaire de l'AC Duffel, Van de Velde a reconnu que son principal objectif cet été était l'Euro de Munich, prévu en août. "Ces Mondiaux constitueront un fantastique moyen d'apprendre et cela peut assurément m'aider pour le futur. C'est aussi un test grandeur nature, pour voir où je me situe." Excité à l'idée de pouvoir courir contre ceux qu'il regardait encore à la télévision il y a quelques années, Tim van de Velde est simplement heureux de pouvoir s'aligner sur un grand championnat après l'annulation de l'Euro 2020 en raison de la pandémie et une blessure au genou subie en 2021 lors d'un accident de travail. "C'est juste dingue de pouvoir être ici", a-t-il ponctué, le sourire aux lèvres. (Belga)