"Avant ça, j'ai été gêné par le Japonais (Kosei Yamaguchi, ndlr) au 3e passage de la rivière. Il a déployé son bras et j'ai reçu un coup dans la figure. Je me suis mal réceptionné sur le pied gauche et je l'ai directement senti", a expliqué le pensionnaire de l'AC Duffel. "Même si la douleur n'est pas partie et que je n'étais pas à l'aise sur les sauts, j'ai voulu continuer." "Dans le même tour, j'ai entendu quelque chose craquer et j'ai vu une perche arriver sur moi. Heureusement il ne m'est rien arrivé. C'est dommage que tout ça m'arrive pour mes premiers Mondiaux. Il m'est plus arrivé en une course que sur toutes mes autres", a ajouté Tim Van de Velde. "Après, il était compliqué de rester concentré. Pourtant, je n'ai pas éprouvé de difficultés à suivre dans le premier kilomètre. C'est peut-être une course différente si je parviens à rester avec le groupe un peu plus longtemps." C'est donc avec un sentiment de revanche que Van de Velde va désormais se tourner vers l'Euro de Munich (15-21 août), le réel objectif de sa saison. "Je suis encore très motivé à l'idée de porter le maillot belge et m'illustrer au plus haut niveau. C'est mon but estival et je vais travailler dur pour y arriver. Je veux prendre ma revanche." (Belga)

"Avant ça, j'ai été gêné par le Japonais (Kosei Yamaguchi, ndlr) au 3e passage de la rivière. Il a déployé son bras et j'ai reçu un coup dans la figure. Je me suis mal réceptionné sur le pied gauche et je l'ai directement senti", a expliqué le pensionnaire de l'AC Duffel. "Même si la douleur n'est pas partie et que je n'étais pas à l'aise sur les sauts, j'ai voulu continuer." "Dans le même tour, j'ai entendu quelque chose craquer et j'ai vu une perche arriver sur moi. Heureusement il ne m'est rien arrivé. C'est dommage que tout ça m'arrive pour mes premiers Mondiaux. Il m'est plus arrivé en une course que sur toutes mes autres", a ajouté Tim Van de Velde. "Après, il était compliqué de rester concentré. Pourtant, je n'ai pas éprouvé de difficultés à suivre dans le premier kilomètre. C'est peut-être une course différente si je parviens à rester avec le groupe un peu plus longtemps." C'est donc avec un sentiment de revanche que Van de Velde va désormais se tourner vers l'Euro de Munich (15-21 août), le réel objectif de sa saison. "Je suis encore très motivé à l'idée de porter le maillot belge et m'illustrer au plus haut niveau. C'est mon but estival et je vais travailler dur pour y arriver. Je veux prendre ma revanche." (Belga)