"J'avais annoncé qu'une place dans le top 30 serait un bon résultat et je finis précisément à cette place", a lancé le Belge de 30 ans, qui s'estime heureux d'avoir encore évolué depuis sa 42e place acquise aux Mondiaux de Doha dans des conditions dantesques. "La concurrence ici était vraiment très élevée, donc je suis vraiment content." Dimanche matin dans l'Oregon, le doctorant en management sportif, 30 ans, a tenu la cadence des ténors jusqu'au vingtième kilomètre avant de progressivement concéder du terrain. "La course est partie vraiment vite avec 1h04 à mi-chemin, ce qui fait 2h08 à la fin (plus de 3 minutes de moins que son record personnel, ndlr). Surtout sur un parcours jamais vraiment plat et rendu compliqué par un vent assez présent", a encore analysé De Bock. "J'aurais peut-être pu lâcher le groupe de tête plus tôt pour imprimer mon propre tempo mais c'est comme ça. J'ai fait un choix", a ajouté celui qui a signé le temps de 2:11:54, à moins de 30 secondes de record personnel réalisé en 2021 à Valence (2h11:27). La Belgique avait deux autres athlètes engagés au départ avec Bashir Abdi et Lahsene Bouchikhi. Le premier a décroché le bronze, comme aux Jeux Olympiques de Tokyo l'été dernier alors que le second a dû abandonner pour une raison encore inconnue. (Belga)

"J'avais annoncé qu'une place dans le top 30 serait un bon résultat et je finis précisément à cette place", a lancé le Belge de 30 ans, qui s'estime heureux d'avoir encore évolué depuis sa 42e place acquise aux Mondiaux de Doha dans des conditions dantesques. "La concurrence ici était vraiment très élevée, donc je suis vraiment content." Dimanche matin dans l'Oregon, le doctorant en management sportif, 30 ans, a tenu la cadence des ténors jusqu'au vingtième kilomètre avant de progressivement concéder du terrain. "La course est partie vraiment vite avec 1h04 à mi-chemin, ce qui fait 2h08 à la fin (plus de 3 minutes de moins que son record personnel, ndlr). Surtout sur un parcours jamais vraiment plat et rendu compliqué par un vent assez présent", a encore analysé De Bock. "J'aurais peut-être pu lâcher le groupe de tête plus tôt pour imprimer mon propre tempo mais c'est comme ça. J'ai fait un choix", a ajouté celui qui a signé le temps de 2:11:54, à moins de 30 secondes de record personnel réalisé en 2021 à Valence (2h11:27). La Belgique avait deux autres athlètes engagés au départ avec Bashir Abdi et Lahsene Bouchikhi. Le premier a décroché le bronze, comme aux Jeux Olympiques de Tokyo l'été dernier alors que le second a dû abandonner pour une raison encore inconnue. (Belga)