Cherono, qui a remporté les marathons de Boston et Chicago en 2019, a été testé positif au trimétazidine, un médicament à l'impact métabolique, lors d'un test hors compétition effectué en mai, d'après l'AIU. L'athlète a été notifié de son résultat à son arrivée aux États-Unis cette semaine, et s'est vu refuser la contestation de sa suspension provisoire. L'AIU a ajouté que le résultat du test avait mis 47 jours à être communiqué, au lieu des 20 prévus, et qu'elle s'était plainte auprès du laboratoire concerné de ce retard. En effet, cela a empêché le Kenya de nommer un athlète de remplacement pour la course de dimanche. Le sprinteur américain de 400 mètres Randolph Ross a également reçu une suspension provisoire, l'excluant des séries de dimanche, pour avoir prétendument "altéré le processus de contrôle du dopage". Il n'avait en effet pas pu être testé le 18 juin dernier. (Belga)

Cherono, qui a remporté les marathons de Boston et Chicago en 2019, a été testé positif au trimétazidine, un médicament à l'impact métabolique, lors d'un test hors compétition effectué en mai, d'après l'AIU. L'athlète a été notifié de son résultat à son arrivée aux États-Unis cette semaine, et s'est vu refuser la contestation de sa suspension provisoire. L'AIU a ajouté que le résultat du test avait mis 47 jours à être communiqué, au lieu des 20 prévus, et qu'elle s'était plainte auprès du laboratoire concerné de ce retard. En effet, cela a empêché le Kenya de nommer un athlète de remplacement pour la course de dimanche. Le sprinteur américain de 400 mètres Randolph Ross a également reçu une suspension provisoire, l'excluant des séries de dimanche, pour avoir prétendument "altéré le processus de contrôle du dopage". Il n'avait en effet pas pu être testé le 18 juin dernier. (Belga)