Voyant que sa série ne partait pas aussi vite que les deux premières, Verheyden s'est dit "qu'il allait devoir accélérer à la fin". "J'étais physiquement bien mais malheureusement, ce n'est juste pas passé", a ajouté le pensionnaire de l'Eendracht Alost, insistant sur le fait d'avoir "profité de l'expérience fantastique de courir dans ce stade". Preuve d'être allé au bout de l'effort, le champion d'Europe espoirs (U23) a dû arrêter son interview pour rendre. Après quelques secondes de repos, il s'est montré résolument positif en vue du futur. "Il m'a peut-être un peu manqué d'expérience. D'ici un jour ou deux, je serai très fier de ce que j'ai fait ici. On m'a appelé seulement il y a quelques jours pour me dire que je pouvais concourir aux Mondiaux. C'est de bon augure pour l'Euro de Munich, où je vise la finale." (Belga)

Voyant que sa série ne partait pas aussi vite que les deux premières, Verheyden s'est dit "qu'il allait devoir accélérer à la fin". "J'étais physiquement bien mais malheureusement, ce n'est juste pas passé", a ajouté le pensionnaire de l'Eendracht Alost, insistant sur le fait d'avoir "profité de l'expérience fantastique de courir dans ce stade". Preuve d'être allé au bout de l'effort, le champion d'Europe espoirs (U23) a dû arrêter son interview pour rendre. Après quelques secondes de repos, il s'est montré résolument positif en vue du futur. "Il m'a peut-être un peu manqué d'expérience. D'ici un jour ou deux, je serai très fier de ce que j'ai fait ici. On m'a appelé seulement il y a quelques jours pour me dire que je pouvais concourir aux Mondiaux. C'est de bon augure pour l'Euro de Munich, où je vise la finale." (Belga)