Le discobole, vice-champion du monde en 2015, a réussi son meilleur lancer à 61m47, lui qui détient le record de Belgique grâce à un lancer de 67m26 réussi en mai 2016 à Doha. "Je suis déçu mais une petite partie de moi est aussi satisfaite car je suis malgré tout de retour à ce niveau. La forme était là et je me sens de mieux en mieux comparé à la saison dernière, mais je n'ai pas sorti le bon lancer", a expliqué le Brugeois de 31 ans. "Je n'avais plus disputé de qualifications depuis longtemps. Si d'habitude je ne ressens pas trop de pression, ici il m'a peut-être manqué un peu d'adrénaline. J'espère encore m'améliorer à l'Euro dans un mois (15-21 août à Munich, ndlr)." Milanov, dont le meilleur résultat cette saison est un lancer à 64m48, termine 21e des qualifications. Il fallait réussir un lancer à 66 m00 ou terminer dans le top 12 pour se qualifier pour la finale, programmée mardi. (Belga)

Le discobole, vice-champion du monde en 2015, a réussi son meilleur lancer à 61m47, lui qui détient le record de Belgique grâce à un lancer de 67m26 réussi en mai 2016 à Doha. "Je suis déçu mais une petite partie de moi est aussi satisfaite car je suis malgré tout de retour à ce niveau. La forme était là et je me sens de mieux en mieux comparé à la saison dernière, mais je n'ai pas sorti le bon lancer", a expliqué le Brugeois de 31 ans. "Je n'avais plus disputé de qualifications depuis longtemps. Si d'habitude je ne ressens pas trop de pression, ici il m'a peut-être manqué un peu d'adrénaline. J'espère encore m'améliorer à l'Euro dans un mois (15-21 août à Munich, ndlr)." Milanov, dont le meilleur résultat cette saison est un lancer à 64m48, termine 21e des qualifications. Il fallait réussir un lancer à 66 m00 ou terminer dans le top 12 pour se qualifier pour la finale, programmée mardi. (Belga)