Quatrième de sa série dans un temps de 55.42 mardi, la pensionnaire du VAC a signé exactement le même temps mercredi en demi-finales. "Je suis tellement régulière que ça en devient frustrant", a-t-elle dit, en gardant son habituel sourire. La détentrice du record de Belgique (54.47) espérait "vraiment descendre sous les 55 secondes". "C'est toujours difficile de s'estimer quand on est au couloir N.8 car on ne sait pas se comparer aux autres." "J'avais toutefois de meilleures sensations que hier (mardi, ndlr). Je me sentais assez forte en début de course mais j'ai un peu hésité quant à mon rythme de course et cela m'a fait perdre du temps. Il va falloir travailler ça pour Munich", a ajouté Couckuyt en évoquant l'Euro du mois prochain (15-21 août). "J'ai calqué ma préparation en vue du championnat d'Europe mais quand vous êtes aux Mondiaux, vous avez toujours l'ambition de vous montrer. Le niveau européen a vraiment grimpé, j'espère pouvoir rivaliser dans un mois." La native d'Anvers est désormais tournée vers les séries du relais 4x400 mètres, que les Cheetahs disputeront samedi. "J'ai toujours l'envie de courir mais la composition n'est pas encore connue. Nous avons un groupe très fort, ce n'est pas toujours facile de comparer le 400m plat avec les haies. Je suis évidemment disponible, au coach à faire son choix." (Belga)

Quatrième de sa série dans un temps de 55.42 mardi, la pensionnaire du VAC a signé exactement le même temps mercredi en demi-finales. "Je suis tellement régulière que ça en devient frustrant", a-t-elle dit, en gardant son habituel sourire. La détentrice du record de Belgique (54.47) espérait "vraiment descendre sous les 55 secondes". "C'est toujours difficile de s'estimer quand on est au couloir N.8 car on ne sait pas se comparer aux autres." "J'avais toutefois de meilleures sensations que hier (mardi, ndlr). Je me sentais assez forte en début de course mais j'ai un peu hésité quant à mon rythme de course et cela m'a fait perdre du temps. Il va falloir travailler ça pour Munich", a ajouté Couckuyt en évoquant l'Euro du mois prochain (15-21 août). "J'ai calqué ma préparation en vue du championnat d'Europe mais quand vous êtes aux Mondiaux, vous avez toujours l'ambition de vous montrer. Le niveau européen a vraiment grimpé, j'espère pouvoir rivaliser dans un mois." La native d'Anvers est désormais tournée vers les séries du relais 4x400 mètres, que les Cheetahs disputeront samedi. "J'ai toujours l'envie de courir mais la composition n'est pas encore connue. Nous avons un groupe très fort, ce n'est pas toujours facile de comparer le 400m plat avec les haies. Je suis évidemment disponible, au coach à faire son choix." (Belga)