L'autre belle satisfaction de ces Mondiaux tardifs dans la saison est bien entendu l'éclosion des relais féminin et mixte. Tous ont atteint leur objectif : entrer en finale où ils ont fini 5e et 6e. Ce faisant, ils s'assuraient d'un billet à destination des Jeux Olympiques de Tokyo. Ce sont les seuls de nos représentaient à avoir assuré leur place aux JO à l'occasion de ces championnats. Le mixte et les Cheetahs ont même battu leurs records nationaux. Les trois équipes rejoignent dans l'avion Nafi Thiam (heptathlon), les marathoniens Koen Naert et Bashir Abdi, Hanne Claes (400m haies) et Isaac Kimeli (5000m) qui avaient rempli les critères auparavant. Comme le rappelait Kevin Borlée samedi, au soir de leur qualification pour la finale, "on qualifie trois relais pour Tokyo alors que deux ne devaient pas venir à Doha". Il faisait allusion à la position de la Ligue belge (LRBA) qui avait hésité à valider la sélection des Cheetahs et du Mixte, qui avaient pourtant rempli les critères internationaux au motif qu'ils ne figuraient pas dans le Top 12 des listes mondiales comme demandé par la LRBA. Isaac Kimeli a confirmé sa belle forme. Le vice-champion d'Europe de cross a doublé 5000 et 1500m. Finaliste du 5000m, il n'est pas parvenu à suivre le rythme infernal des Ethiopiens et a dû se contenter de la 14e place. Dans le 1500m, il a rejoint les demies et ainsi disputé quatre courses à Doha. Hanne Claes a fait mieux. La championne de Belgique du 400m haies, a été alignée dans cinq épreuves (finales du relais mixte, série et demies du 400m haies (2e chrono en carrière 55.25 et de nouveau sous la limite olympique), série et finale du relais dames). Les autres satisfactions sont les cadres expérimentés. Plus par son classement (9e) que par ses performances (8.125 pts), le décathlonien Thomas Van der Plaetsen a réussi son 5e Mondial. Anne Zagré a conclu son 6e par une 4e demi-finale en 100m haies et un meilleur chrono en saison (12.91). Egalement présent après avoir réussi les minima, le perchiste Ben Broeders a rallié le Top 12 en finale grâce à ses 5m70 passés en qualifications. Il n'a pas réédité sa performance en finale. La jeune Claire Orcel a terminé 11e de la finale de la hauteur (1m89). Tous deux découvraient les Mondiaux seniors. Autre novice, à 20 ans, Jonathan Saccor a égalé son record sur 400m (45.03) en demi-finales. Ce 12e chrono des participants s'est révélé insuffisant pour briguer une place en finale. Deux autres athlètes, Manuela Soccol et Thomas De Bock méritent tous les éloges. Moins pour leurs performances chronométriques ou leur classement que pour la pugnacité et le courage dont ils ont fait preuve en allant au terme des 42,195 km de leur marathon disputé dans des conditions aussi inhabituelles (départ à minuit) qu'épouvantablement éprouvantes en raison de l'addition d'une importante humidité à la forte chaleur. Ce fut l'un des thèmes récurrents de ces Mondiaux dans la capitale qatarienne tout au long des dix journées (et nuit) de compétition. Heureusement, les épreuves en stade ont bénéficié d'un système de conditionnement d'air. (Belga)