"Ce titre, c'est beaucoup d'émotion. La compétition a été super intense et stressante, c'était serré jusqu'au bout. Je suis super fière de mon 800 mètres, j'ai donné ma vie. C'est une belle manière de terminer", a lancé Thiam. Ce deuxième titre mondial, après celui acquis à Londres en 2017, a une saveur particulière pour celle qui a souffert du doigt et du dos en début de saison. "C'est une super récompense après tout ce que j'ai souffert, cela me donne confiance pour ce qui arrive. Au vu de ma préparation, je m'étonne moi-même. Je pleurais tous les jours en me demandant quelle était la meilleure chose à faire. Laisser tomber ce championnat pour récupérer ? Quand je vois ce que j'ai accompli, c'est fou. Je suis fière." (Belga)

"Ce titre, c'est beaucoup d'émotion. La compétition a été super intense et stressante, c'était serré jusqu'au bout. Je suis super fière de mon 800 mètres, j'ai donné ma vie. C'est une belle manière de terminer", a lancé Thiam. Ce deuxième titre mondial, après celui acquis à Londres en 2017, a une saveur particulière pour celle qui a souffert du doigt et du dos en début de saison. "C'est une super récompense après tout ce que j'ai souffert, cela me donne confiance pour ce qui arrive. Au vu de ma préparation, je m'étonne moi-même. Je pleurais tous les jours en me demandant quelle était la meilleure chose à faire. Laisser tomber ce championnat pour récupérer ? Quand je vois ce que j'ai accompli, c'est fou. Je suis fière." (Belga)