La coach des Belgian Cheetahs a donc décidé de se passer de Paulien Couckuyt, demi-finaliste du 400 mètres haies, et de la jeune Nina Hespel. Tombées dans une série avec notamment la Pologne et la Jamaïque, respectivement 2e et 3e des derniers Mondiaux de Doha en 2019 puis des Jeux Olympiques de Tokyo l'été dernier, elles devront s'employer pour signer une 3e finale de rang dans un grand rendez-vous après une 7e place aux Jeux Olympiques de Tokyo l'été dernier et une 6e à Belgrade lors des Mondiaux indoor, en mars. L'équipe belge, qui partira du couloir N.2, sera aussi opposée à la Norvège, l'Espagne, l'Italie, aux Bahamas et au Canada, 4e au Japon il y a un an. Les Cheetahs devront figurer à l'une des trois premières places de leur course ou posséder l'un des deux meilleurs temps restants pour se qualifier pour les finales, épreuves de clôture de ces Mondiaux dimanche soir. (Belga)

La coach des Belgian Cheetahs a donc décidé de se passer de Paulien Couckuyt, demi-finaliste du 400 mètres haies, et de la jeune Nina Hespel. Tombées dans une série avec notamment la Pologne et la Jamaïque, respectivement 2e et 3e des derniers Mondiaux de Doha en 2019 puis des Jeux Olympiques de Tokyo l'été dernier, elles devront s'employer pour signer une 3e finale de rang dans un grand rendez-vous après une 7e place aux Jeux Olympiques de Tokyo l'été dernier et une 6e à Belgrade lors des Mondiaux indoor, en mars. L'équipe belge, qui partira du couloir N.2, sera aussi opposée à la Norvège, l'Espagne, l'Italie, aux Bahamas et au Canada, 4e au Japon il y a un an. Les Cheetahs devront figurer à l'une des trois premières places de leur course ou posséder l'un des deux meilleurs temps restants pour se qualifier pour les finales, épreuves de clôture de ces Mondiaux dimanche soir. (Belga)