La Belgique a remporté sa série en 3:01.96 pour réussir le quatrième temps des séries et rejoindre la finale des Mondiaux pour la 7e fois. Privé de Jonathan Borlée, Jacques Borlée, le coach du relais 4X400m avait reposé Alexander Doom pour aligner, dans l'ordre, Julien Watrin, Dylan Borlée, Jonathan Sacoor et Kevin Borlée. Dans une série où la République Dominiquaine a déclaré forfait, Julien Watrin a pris un gros départ pour passer le témoin en deuxième position, maintenue par Dylan Borlée derrière le Botswana qui laissait tomber le témoin lors du troisième relais. Sacoor faisait la course en tête et Kevin Borlée gérait aisément pour, à titre personnel, se qualifier pour sa 27e finale dans un grand championnat. La République Tchèque a pris la 2e place (3:02.42) et la Pologne la 3e (3:02.51). La France passe au temps (3:03.13). Les trois premiers de chacune des deux séries et les deux meilleurs temps ensuite se qualifient pour la finale dimanche à 4h35 heure belges (19h35 locales). Les Etats-Unis ont remporté la première série en 2:58.96 devant le Japon (3:01.53) et la Jamaïque (3:01.59). Trinidad-et-Tobago passe au temps (3:02.75). Le relaix 4X400m messieurs réussit l'exploit de se qualifier pour toutes les finales des grands championnats, Jeux Olympiques, championnats du monde et d'Europe depuis 2008. La Belgique a récolté 14 médailles sur la scène internationale dont une médaille de bronze lors des précédents Mondiaux en 2019 à Doha. Les Belgian Tornados sont champions du monde en salle cet hiver à Belgrade. Jacques Borlée, 64 ans, mentor de ce relais depuis sa conception, avait annoncé son retrait à l'issue des Jeux Olympiques de Paris en 2024. (Belga)

La Belgique a remporté sa série en 3:01.96 pour réussir le quatrième temps des séries et rejoindre la finale des Mondiaux pour la 7e fois. Privé de Jonathan Borlée, Jacques Borlée, le coach du relais 4X400m avait reposé Alexander Doom pour aligner, dans l'ordre, Julien Watrin, Dylan Borlée, Jonathan Sacoor et Kevin Borlée. Dans une série où la République Dominiquaine a déclaré forfait, Julien Watrin a pris un gros départ pour passer le témoin en deuxième position, maintenue par Dylan Borlée derrière le Botswana qui laissait tomber le témoin lors du troisième relais. Sacoor faisait la course en tête et Kevin Borlée gérait aisément pour, à titre personnel, se qualifier pour sa 27e finale dans un grand championnat. La République Tchèque a pris la 2e place (3:02.42) et la Pologne la 3e (3:02.51). La France passe au temps (3:03.13). Les trois premiers de chacune des deux séries et les deux meilleurs temps ensuite se qualifient pour la finale dimanche à 4h35 heure belges (19h35 locales). Les Etats-Unis ont remporté la première série en 2:58.96 devant le Japon (3:01.53) et la Jamaïque (3:01.59). Trinidad-et-Tobago passe au temps (3:02.75). Le relaix 4X400m messieurs réussit l'exploit de se qualifier pour toutes les finales des grands championnats, Jeux Olympiques, championnats du monde et d'Europe depuis 2008. La Belgique a récolté 14 médailles sur la scène internationale dont une médaille de bronze lors des précédents Mondiaux en 2019 à Doha. Les Belgian Tornados sont champions du monde en salle cet hiver à Belgrade. Jacques Borlée, 64 ans, mentor de ce relais depuis sa conception, avait annoncé son retrait à l'issue des Jeux Olympiques de Paris en 2024. (Belga)