Parti à la conquête d'un incroyable doublé 200-400m, van Niekerk a posé le premier jalon de son exploit. Favori incontestable de l'épreuve, il s'est imposé en bouclant le tour de piste en 43.98. Il a devancé le Bahaméen Steven Gardiner (44.41) et le Qatari d'origine soudanaise Abdalelah Haroun (44.48). Champion du monde et olympique en titre, le phénomène de l'athlétisme mondial a donné l'impression de gérer son effort avant les demies du 200m, prévues mercredi soir. Il pourrait devenir le deuxième athlète de l'histoire à réaliser le doublé 200-400m après l'Américain Michael Johnson aux Mondiaux 1995 et aux JO 1996. (Belga)

Parti à la conquête d'un incroyable doublé 200-400m, van Niekerk a posé le premier jalon de son exploit. Favori incontestable de l'épreuve, il s'est imposé en bouclant le tour de piste en 43.98. Il a devancé le Bahaméen Steven Gardiner (44.41) et le Qatari d'origine soudanaise Abdalelah Haroun (44.48). Champion du monde et olympique en titre, le phénomène de l'athlétisme mondial a donné l'impression de gérer son effort avant les demies du 200m, prévues mercredi soir. Il pourrait devenir le deuxième athlète de l'histoire à réaliser le doublé 200-400m après l'Américain Michael Johnson aux Mondiaux 1995 et aux JO 1996. (Belga)